Les efforts gouvernementaux se poursuivent pour parachever le retour des personnes déplacées

Damas-SANA / Washington et ses outils des régimes arabes et régionaux ne se contentent pas de soutenir les réseaux terroristes et de camoufler leurs crimes et leurs attaques permanentes contre les civils et les infrastructures, mais les forces d’occupation américaines à Tanf interdisent à des dizaines de milliers de civils dans le camp de Rukban de regagner leurs zones libérées par l’armée arabe syrienne du terrorisme.

En outre, les réseaux terroristes, soutenus par le régime d’Erdogan, à Idleb et dans certaines zones au nord de la Syrie prennent les citoyens comme boucliers humains en vue d’exécuter leurs attaques contre certaines zones avoisinantes.

A l’ombre de cet exploitation abominable de la souffrance des personnes déplacées par les ennemis de la Syrie, l’Etat syrien n’a épargné aucun effort afin de faire son devoir dans la satisfaction de tous les besoins humanitaires des citoyens affectés du fait de la guerre hostile inédite et s’est attaché à octroyer toutes les facilités et à prendre des mesures garantissant le retour des personnes déplacées résidant dans les camps sur les territoires des pays voisins par le biais des corridors équipés au niveau logistique dans le but de garantir leur accès à leurs villages, villes et localités libérés par l’armée du terrorisme.

Pour réaliser cet objectif et partant de son devoir dans la protection de ses citoyens, l’Etat syrien collabore avec la partie russe et l’ONU dans le but d’évacuer les personnes déplacées séquestrées dans le camp de Rukban en ouvrant le 19 du mois dernier deux corridors humanitaires dans les deux localités de Jleib et Jabal Ghourab et en organisant au début du mois en cours des convois pour faire retourner les civils séquestrés dans le camp à leurs zones de résidence permanente, mais les forces d’occupation américaines et leurs mercenaires des terroristes ont interdit leur retour.

La crise humanitaire dont souffrent des centaines de milliers des Syriens dans les camps des réfugiés dans les pays voisins, en particulier en Turquie, sera réglée grâce aux victoires réalisées par l’armée arabe syrienne sur le terrorisme et qui mettront fin à la présence illégale des forces américaines, britanniques, françaises et turques sur ses territoires, lesquelles soutiennent le terrorisme et entravent l’action humanitaire.

A.Chatta

Check Also

Saisie d’un QG des terroristes de “Daech” dans le désert de Deir Ezzor incluant des armes et des munitions

Deir Ezzor et Raqqa -SANA/  Dans le cadre du ratissage des zones libérées du terrorisme, …