Les mercenaires du régime d’Erdogan abattent plus de 1000 arbres fructueux

Alep-SANA / Depuis l’invasion menée par les forces du régime turc de la zone d’Ifrine dans la banlieue nord d’Alep en mars dernier, les terroristes poursuivent leurs attaques contre les propriétés des habitants et abattent les arbres dans leurs fermes, simultanément avec les actes d’enlèvement des civils dans la zone sous de différents prétextes.

Dans des déclarations à SANA, des sources locales dans le gouvernorat d’Alep ont fait savoir que des groupes terroristes, soutenus par le régime turc, avaient abattu pendant ces derniers jours 1050 oliviers , cerisiers et amandiers des habitants du village Quorna au nord-ouest de la ville d’Ifrine et les avaient acheminés aux territoires turcs.

Les attaques systématiques et les opérations de sabotage et de vol menées par les mercenaires terroristes du régime turc se poursuivent sous de différents prétextes, puisque les Conseils qui avaient été désignés et imposés par force aux habitants de la zone avaient abattu en octobre dernier des oliviers pour ouvrir une route liant Ifrine à Liwa Iskandaroun via le village de Hamam situé à l’ouest de la ville d’Ifrine pour le passage des camions dans le but d’acheminer les oliviers et d’autres matières de la Syrie, ce qui constitue un vol clair des richesses nationales et des biens syriens.

Les crimes des terroristes ne se limitent pas au vol et à l’attaque contre la nature et les arbres fructueux, au vol des biens des habitants et à l’occupation de leurs maisons, puisque des sources civiles ont indiqué que la ville d’Ifrine et ses villages connaissent depuis un an environ des actes d’enlèvement de leurs habitants, dont le dernier était l’enlèvement par les groupes terroristes d’un civil de sa maison dans le village de « Hikja » dans la localité de Jendi.

Ces actes hostiles et ces crimes perpétrés par les mercenaires du régime turc, qui se déploient à Ifrine, nous rappellent de l’aide apportée par les services de renseignement turcs à Alep, avant sa libération, aux terroristes qui avaient volé les usines, les ateliers, les convertisseurs électriques et les antiquités et les avaient acheminés aux territoires turcs.

Tous ces crimes s’ajoutent au crime contre l’humanité commis par les réseaux terroristes, soutenus par le régime d’Erdogan, dans la zone d’Ifrine et qui ont déplacé des dizaines de milliers de civils, volé leurs maisons et mis le feu dans plus de 20 mille arbres fructueux, en plus des massacres contre les civils dans la zone, lesquels ont fait plus de 1100 martyrs et blessés.

A.Chatta

Check Also

L’armée détruit des caches et des véhicules des terroristes du Front Nosra dans la banlieue d’Idleb

Hama-SANA/ Des unités de l’armée ont détruit des caches des terroristes du Front Nosra à …