Jaafari réaffirme le soutien de la Syrie au président Maduro

New York -Sana / L’ambassadeur permanent de la Syrie auprès de l’ONU, Bachar Jaafari, a réaffirmé le plein soutien de la Syrie au président vénézuélien Nicholas Maduro, et son refus absolu des interventions américaines dans les affaires du Venezuela.

Dans un communiqué lu lors d’une réunion extraordinaire du bureau de coordination des pays du mouvement des non-alignés, Jaafari a souligné que la conspiration visant le Venezuela vise à piller ses richesses et à changer ses positions stratégiques.

Il a affirmé le plein soutien de la Syrie au président légitime du Venezuela, Nicholas Maduro, et sa solidarité avec la direction et le peuple vénézuéliens pour la préservation de la souveraineté du pays et la mise en échec des plans agressifs visant à changer le gouvernement légitime dans ce pays.

Il a aussi assuré que la Syrie refuse les immixtions américaines flagrantes dans les affaires intérieures  du Venezuela, affirmant que le dialogue est le seul moyen de parvenir à un règlement politique qui respecte la souveraineté et l’indépendance de ce pays.

«La Syrie est convaincue que le gouvernement et le peuple au Venezuela sont capables de faire face à ce complot et de préserver la souveraineté et l’indépendance du pays», a indiqué Jaafari qui a appelé le Mouvement des non-alignés à réactiver ses dix principes, à ne pas laisser le Venezuela seul et à y appuyer le gouvernement légitime.

« L’incapacité du Mouvement des non-alignés à imposer ses dix principes aux relations internationales a fait de certains pays membres des victimes, dont la Syrie, car certains pays membres de ce Mouvement avaient coopérer avec les ennemis de la Syrie pour la détruire, ce qui se répète avec le Venezuela sous de faux prétextes», a estimé Jaafari.

Il a souligné que les derniers développements au Venezuela ne constituent aucune forme de menace sur la paix et la sécurité internationales et n’entrent pas dans le cadre du mandat du CS ou de l’Assemblée générale de l’ONU car ce qui se passe est une affaires intérieure.

«Le plus grand problème qu’affronte le Mouvement des non-alignés c’est qu’il avait oublié qu’il était dans les années 60, 70 et 80 le plus important Mouvement politique au sein de l’ONU», a dit Jaafari qui a ajouté que ce Mouvement, s’il aurait été encore forte, personne  n’aurait pu porter atteinte à un pays membre de l’organisation.

Il a fait savoir qu’il est temps plus que jamais que la Communauté internationale freine certains pays qui avaient exposé les relations internationales aux dangers et aux catastrophes depuis la fondation de l’ONU, en exploitant leur sièges permanents au CS pour faire passer leurs agendas colonialistes.

Il a réitéré sa réclamation aux pays membres du Mouvement des non-alignés à se tenir à ses principes et à adopter une position unifiée envers le soutien au gouvernement légitime au Venezuela.

L.A.

Check Also

En riposte à leurs attaques contre les villes sécurisées, l’armée détruit des lance-roquettes des terroristes dans les banlieues de Hama et d’Idleb

Hama – SANA/ Le correspondant de SANA à Hama a fait savoir que des unités de …