Le président al-Assad à Jahangiri : Les accords et les projets de coopération entre l’Iran et la Syrie ont une dimension stratégique

Damas -Sana / Le président Bachar al-Assad a examiné aujourd’hui avec le premier vice-président de la République islamique iranienne, Eshaq Jahangiri, et la délégation qui l’accompagne, les résultats des réunions du haut Comité mixte syro-iranien et les 11 accords conclus au terme de ces réunions, dont l’accord de coopération économique et stratégique de long terme.

Les deux parties ont exprimé leur satisfaction des résultats des réunions et affirmé la nécessité de poursuivre l’action pour l’exécution rapide de accords conclus.

Le président al-Assad a indiqué que ces accords et projets de coopération ont une dimension stratégique et constituent un fondement économique solide capable de renforcer la fermeté de la Syrie et l’Iran face à la guerre économique menée contre eux par certains pays occidentaux.

Le président al-Assad a souligné l’importance de l’intensification des efforts conjoints dans cette phase pour faire raté la chance à certains pays qui tentent d’affaiblir les deux pays, à dominer leurs décisions autonomes et à briser la volonté de leurs peuples, notamment après leur échec de le faire via le terrorisme.

De son côté, Jahangiri a souligné que sa visite et la tenue des réunions du Comité mixte adresse un message au peuple syrien et à la communauté internationale que l’Iran, qui s’était tenu aux côtés de la Syrie dans la guerre contre le terrorisme, se tiendra aussi à ses côtés dans la phase de la reconstruction.

Il a fait noter que les succès réalisés par la Syrie dans la lutte contre le terrorisme avaient contribué à éviter la propagation du terrorisme dans d’autres pays.

Le président al-Assad et le responsable iranien ont affirmé que les relations solides et enracinées entre les deux pays avaient constitué durant ces dernières années un facteur de force pour les deux peuples, affirmant la nécessité de poursuivre l’action pour les développer et éliminer tous les obstacles qui l’entravent.

Dans le même contexte, le président de l’Assemblée du peuple, Hammouda Sabbagh, s’est réuni avec Jahangiri.

Les deux parties ont souligné que les relations entre la Syrie et l’Iran sont « anciennes et enracinées » et qu’elles se consolident davantage dans la phase actuelle au profit des deux peuples.

Sabbagh a estimé que comme la Syrie et l’Iran étaient ensemble dans la lutte antiterroriste et dans la victoire sur le terrorisme, ils seront partenaires dans la reconstruction et la confrontation de l’embargo et des mesures unilatérales qui y sont imposées par l’Occident.

De son côté, Jahangiri a félicité la Syrie pour les victoires qu’elle avait réalisées sur les réseaux terroristes et dans la mise en échec du grand complot tramé contre la région et qui visaient les pays indépendants, en particulier l’axe de la résistance.

En outre, Walid Mouallem, vice-président du Conseil des Ministres, ministre des AE et des Expatriés, a rencontré Jahangiri et la délégation qui l’accompagne, avec qui il a discuté des relations stratégiques entre les deux pays et des moyens de les consolider dans les différents domaines.

Mouallem a remercié l’Iran pour son soutien à la Syrie à tous les niveaux, assurant que la priorité dans la reconstruction de ce que le terrorisme avait détruit sera accordée aux pays alliés et amis.

Pour sa part, Jahangiri a affirmé que son pays continuera à soutenir la Syrie dans les différents domaines, insistant sur l’importance de renforcer la coopération dans le domaine économique et de poursuivre la coordination à tous les niveaux pour faire face aux défis impérialistes et sionistes.

Bulletin français

Check Also

Yazji discute avec des responsables de l’(OMS) et son homologue cubain de la coopération bilatérale

Genève – SANA/ Le ministre de la Santé, Dr Nizar Yazji, a discuté avec le …