Signature de 11 accords de coopération entre la Syrie et l’Iran

Damas -SANA / La Syrie et l’Iran ont signé 11 accords, mémorandums d’entente et programmes exécutifs en vue de consolider la coopération entre les deux pays dans les domaines économique, scientifique, culturel, d’infrastructures, de services, d’investissement et d’habitat, au terme des réunions de la 14e session des travaux du haut comité mixte syro-iranien tenue à Damas.

Les accords signés ont englobé un accord de coopération économique stratégique à long terme et un mémorandum d’entente des réunions du haut comité mixte, signés par Imad Khamis, président du Conseil des ministres, et Eshaq Jahangiri, premier vice-président de l’Iran.

D’autres accords ont été signés entre les deux parties, à savoir : un mémorandum d’entente entre le ministère syrien de l’Economie et du Commerce extérieur et le ministère iranien de l’Industrie, des Mines et du Commerce, un mémorandum d’entente entre l’établissement public des chemins de fer syrien et les chemins de fer iraniens, un mémorandum d’entente pour la coopération bilatérale dans le domaine de la promotion de l’investissement entre l’Agence syrienne d’Investissement et l’Organisation iranienne de l’Investissement et des aides techniques et économiques, un mémorandum d’entente dans le domaine géomatique entre l’Agence publique de télédétection syrienne et l’Organisation de géographie iranienne, un mémorandum d’entente pour la coopération cinématographique entre l’établissement public du cinéma en Syrie et de l’Organisation cinématographique audiovisuelle en Iran, un mémorandum d’entente entre la Commission de la lutte contre le blanchiment d’argent et du financement du terrorisme en Syrie et l’unité des virements en Iran, un programme exécutif de coopération culturel entre le ministère syrien de la Culture et le ministère iranien de la Culture et de l’Orientation islamique, et un programme exécutif dans le domaine éducatif et pédagogique entre le ministère de l’Education et le ministère iranien des Routes et de l’Urbanisme.

Le Haut Comité mixte syro-iranien avait tenu hier soir une réunion présidée par le président du Conseil des ministres, Imad Khamis et le premier vice-président de l’Iran, Eshaq Jahangiri.

Les entretiens ont porté sur la coopération dans l’avenir entre les deux pays aux niveaux économique, d’investissement et d’échanges commerciaux et les résultats des réunions des comités techniques tenues ces deux derniers jours.

Au début de la réunion, Khamis a affirmé que la visite de la délégation iranienne concrétise les relations historiques enracinées et existant entre les deux peuples frères et adresse un message au monde confirmant la réalité de la relation spécifique bilatérale, à l’ombre des mesures économiques coercitives et unilatérales dont souffrent les deux peuples, ce qui implique la planification des différents aspects de coopération.

Pour sa part Jahangiri a affirmé la solidarité de son pays avec la Syrie dans la phase de reconstruction, comme l’était durant la guerre contre le terrorisme, appelant au développement des relations économiques bilatérales pour atteindre le niveau des relations politiques distinguées. Il a indiqué que la réunion du Haut comité mixte à Damas constitue un message sur la fermeté de la Syrie et son accès à l’étape du rétablissement et du début de la reconstruction.

La coopération dans les domaines de l’électricité, de l’énergie, de l’industrie, du transport aérien, maritime et ferroviaire, dans le secteur de santé et agricole sous ses deux règnes végétal et animal, ainsi que le rôle du secteur privé dans cette coopération ont été abordés au cours de la réunion.

Khamis avait tenu une autre réunion avec le 1er vice-président iranien qui avait porté sur le renforcement des relations économiques et d’investissement et l’importance de jeter une base ferme à cette coopération via les accords stratégiques à long terme qui portent le bien aux deux pays et aux deux peuples amis.

Khamis a souligné l’importance des réunions du haut comité syro-iranien qui se tient à Damas pour le renforcement des relations de coopération économique bilatérale, se félicitant de la participation de large envergure des personnalités économiques iraniennes dans la phase de la reconstruction dans les différents projets de développement, de services, économiques et touristiques.

Le responsable iranien a, pour sa part, exprimé la volonté de son pays de faire des relations économiques entre la Syrie et l’Iran un exemple à suivre, précisant que les sociétés iraniennes relevant des deux secteurs public et privé aspirant à une large participation à tous les projets de services et d’infrastructures dans la prochaine étape en Syrie.

Dans une conférence de presse tenue à la suite de la signature des accords, Khamis a souligné que le peuple syrien, malgré tous les défis auxquels il fait face au cours de huit ans de guerre, avait réussi à résister et à remporter la victoire sur le terrorisme.

Il a ajouté que les mesures économiques coercitives et unilatérales imposées au peuple syrien à la lumière des victoires militaires successives de l’État syrien n’atteindront pas leurs objectifs et que les pays soutenant le terrorisme n’avaient pas atteints militairement. « La coopération avec la République islamique d’Iran se poursuivra à tous les niveaux, de façon qui satisfait aux aspirations des deux peuples amis », a-t-il ajouté.

«Cette visite témoigne du haut niveau de coordination entre les deux pays, ce qui nécessite davantage d’efforts pour parvenir à une coopération dans tous les domaines économiques afin de parvenir au niveau des relations politiques », a-t-il fait savoir. Il a souligné que le comité avait déployé de grands efforts pour parvenir aux accords qualitatifs signés.

Khamis a réaffirmé que la Syrie octroiera toutes les facilités nécessaires aux sociétés iraniennes pour investir en Syrie et contribuer efficacement à la phase de reconstruction, soulignant la nécessité de continuer à renforcer la coopération à long terme entre les deux pays.

Pour sa part, Jahangiri a félicité le peuple syrien pour les victoires remportées dans la guerre contre le terrorisme après avoir consenti de nombreux sacrifices, soulignant que son pays restera aux côtés de la Syrie dans sa guerre qu’elle mène à la place du monde pour lutter contre le terrorisme et empêcher sa propagation.

Jahangiri a ajouté que, comme l’Iran était aux côtés de la Syrie dans sa guerre contre le terrorisme, il sera à ses côtés dans l’embargo imposé au peuple syrien et contribuera efficacement à la phase de reconstruction.

 

R.Bittar / A.Chatta

Check Also

Yazji discute avec des responsables de l’(OMS) et son homologue cubain de la coopération bilatérale

Genève – SANA/ Le ministre de la Santé, Dr Nizar Yazji, a discuté avec le …