Hausse à 107 ashyxiés le nombre de victimes parmi les civils de l’attaque terroriste au gaz toxique contre Alep

Alep / Les réseaux terroristes, qui se déploient dans la banlieue d’Alep, ont attaqué aux roquettes contenant du gaz toxique les quartiers de Khalidya, Jam’yet Zahraa et Chare’ Nil à Alep, y causant des cas de suffocation.

Dans une déclaration à SANA, le Commandant de la police à Alep, Issam Chali, a indiqué que les groupes terroristes avaient pris pour cible les quartiers dans la ville d’Alep aux roquettes aux gaz toxiques et y avaient fait des cas de suffocation parmi les civils, qui avaient été hospitalisés.

De son côté, le gouverneur d’Alep, Hussein Diab, a fait savoir que cette attaque confirme à nouveau que les réseaux terroristes possèdent le gaz toxique, réclamant à la communauté internationale d’assumer ses responsabilités de protéger les civils, notamment les enfants, les femmes et les personnes âgées.

En outre, le directeur de la Santé d’Alep, Ziyad Haj, a indiqué que le gaz utilisé par les groupes terroristes serait probablement du Chlore selon les symptômes apparaissent aux blessés.

Ultérieurement, des sources sanitaires aux deux hôpitaux de Razi et Jamiaa ont souligné que les deux hôpitaux avaient reçu 107 cas de suffocation parmi les civils.

D’autre part, le correspondant de l’armée arabe syrienne a affirmé que des unités de l’armée opérant à Alep avaient riposté à ces attaques aux armes convenables, visé les zones à partir desquelles les roquettes avaient été lancées et infligé aux terroristes de lourdes pertes.

R.F. / L.A.

Check Also

Les étudiants syriens à Cuba réaffirment leur soutien à la mère patrie

La Havane-SANA / Les étudiants syriens qui font leurs études dans les universités cubaines ont …