Le président al-Assad : Nous, en Syrie, nous avons payé un lourd tribut pour préserver notre patrie

Damas / Le président Bachar al-Assad a rencontré aujourd’hui les membres du Conseil mondial de la paix et de la Fédération mondiale de jeunesse démocratique participant aux réunions du comité exécutif du Conseil mondial de la paix, tenues à Damas.

Au début de la rencontre, le président al-Assad a remercié les membres participants pour leurs positions soutenant la Syrie et pour leur solidarité permanente avec le peuple syrien depuis le début de la guerre.

Le président al-Assad a estimé que les principes sur lesquelles le Conseil mondial de la paix se basent et que les objectifs pour lesquels il œuvre contribueraient à la réalisation d’un monde plus sûr et plus juste pour les prochaines générations.

Le président al-Assad a indiqué que l’importance du Conseil mondial de la paix et de la Fédération mondiale de jeunesse démocratique résident dans l’attachement à leurs principes dans la défense de la réalité et dans l’incarnation du principe de paix au moment où les politiques internationales se basent sur les mensonges.

« Le monde a besoin de telles organisations et de tels partis, surtout que certains pays de grandes puissances changent nombre d’organisations internationales pour être des outils pour la déstabilisation, la couverture des guerres et l’encouragement à la destruction au lieu de la consolidation de la paix et de la stabilité dans le monde », a-t-il dit.

Le président al-Assad a assuré que « la défense des principes a un prix et nous, en Syrie, nous avons payé cher pour préserver notre patrie et l’autonomie de notre décision ».

« Si les principes sont réels et se basent sur le intérêts des peuples, ils constitueront une base solide face aux intérêts étroits de certains pays occidentaux qui n’hésitent point à provoquer les guerres pour réaliser leurs propres intérêts en semant l’idéologie extrémiste diffusée par l’administration américaine dans les années 80, en généralisant l’ignorance pour faciliter l’incitation des peuples aux guerres et en propageant la pauvreté dans le monde », a fait noter le président al-Assad.

De son côté, Maria Do Socorro Gomes, présidente du Conseil mondial de la paix, a condamné les crimes perpétrés contre le peuple syrien, faisant noter : « Ces crimes ont montré au monde entier la position des pays impérialistes envers la paix et la souveraineté des pays ».

« Les membres du Conseil continueront à faire tous les efforts pour dévoiler, à leurs peuples, la réalité de la guerre terroriste imposée à la Syrie», a-t-il elle fait allusion.

Le président de la Fédération mondiale de jeunesse démocratique, Iacovos Tofari, a estimé que la tenue de leurs réunions en Syrie porte un message clair de solidarité avec le peuple syrien face à la guerre qui le vise.

Et Tofari de poursuivre : « Les Syriens sont en mesure de reconstruire leur pays comme ils ont réussi à le défendre ».

Pour leur part, les membres ont affirmé dans leurs interventions le soutien à la Syrie, soulignant que la lutte du peuple syrien contre le terrorisme est la lutte de tous les peuples en vue de parvenir à un monde où ils peuvent vivre en paix et décider de leur avenir loin des interventions étrangères.

Ils se sont déclarés confiants en la capacité du peuple syrien à réaliser la victoire définitive.

A signaler que le Conseil mondial de la paix et la Fédération mondiale de jeunesse démocratique avaient choisi la tenue des réunions du comité exécutif du Conseil mondial de la paix à Damas entre les 27 et 29 du mois en cours en collaboration et en coordination avec l’Union nationale des étudiants de la Syrie et avec la participation de 40 pays pour se solidariser avec la Syrie face à la guerre terroriste qui la vise.

A. Chatta

Check Also

Achèvement de toutes les procédures nécessaires pour accueillir une nouvelle partie de Syriens déplacés revenant du Liban

Homs/ Le correspondant de SANA au point frontalier de Dabboussiya dans la banlieue ouest de Homs …