Mouallem : Nécessité d’exécuter l’accord d’Idleb pour que l’Etat impose son autorité à tous ses territoires

New York / Walid Mouallem, vice-président du Conseil des Ministres, ministre des AE et des Expatriés, s’est réuni en marge des réunions de la 73e session de l’Assemblée générale de l’ONU à New York, avec Sergueï Lavrov, ministre russe des AE.

L’entretien a porté sur les développements relatifs à l’accord d’Idleb.

Mouallem a souligné la nécessité de s’engager à l’accord et de l’exécuter pour que l’Etat impose son autorité à tous ses territoires.

Les deux parties ont abordé la question de la formation d’une commission pour débattre la Constitution actuelle et assuré que ce processus revient aux Syriens.

Elles ont, également, discuté des relations bilatérales dans les différents domaines, surtout l’exécution et la consolidation des accords signés par les deux pays.

Les deux parties se sont mises d’accord sur la poursuite de la consultation et de la coordination au profit des deux pays et des deux peuples.

Dans un point de presse qu’il a tenu à l’issue de la réunion, Mouallem a indiqué que « nous espérons l’arrivée des systèmes de missiles « S-300 » en Syrie dans deux semaines pour couvrir tout l’espace aérien syrien ».

Mouallem a remercié les efforts faits par le président russe, Vladimir Poutine, pour parvenir à l’accord sur Idleb, assurant que les corridors humanitaires à Idleb avaient débuté le travail, mais les terroristes entravent l’évacuation des civils de la zone.

Il a insisté sur l’importance que les terroristes quittent Idleb et que ce gouvernorat ne doit point rester aux mains des étrangers.

De même, le ministère russe des AE a fait savoir dans un communiqué que Lavrov avait affirmé lors de la réunion avec Mouallem l’engagement de la Russie à l’unité des territoires syriens et à la position décisive vis-à-vis de l’éradication complète du terrorisme international en Syrie.

Par ailleurs, Mouallem a rencontré le ministre chinois des AE, Wang Yi, lui donnant un aperçu exhaustif sur la situation politique et celle sur le terrain en Syrie et sur les contacts et la coordination qui s’étaient soldés par la conclusion de l’accord d’Idleb.

Mouallem a indiqué que de vastes superficies en Syrie avaient été sécurisées, ajoutant que la bataille contre le terrorisme a besoin de la conjugaison des efforts afin de l’éradiquer.

Mouallem a réaffirmé que la Syrie poursuivra le règlement politique qui doit être un règlement syrien, sous une direction syrienne et loin de toute intervention étrangère.

« La Syrie a proclamé sa disposition à faire retourner les personnes déplacées », a-t-il dit, faisant savoir que leur retour a besoin de la conjugaison des efforts de la communauté internationale pour leur permettre de résider et de travailler.

Il a insisté sur l’importance de développer les relations bilatérales entre les deux pays dans les différents domaines.

De son côté, le ministre chinois a parlé des efforts déployés par la Chine et du rôle qu’elle a joué au Conseil de sécurité pour soutenir le processus politique en Syrie afin de parvenir à un règlement politique de la crise qui préserve l’indépendance, la souveraineté et l’unité des territoires de la Syrie.

Le ministre chinois a affirmé la poursuite de la coordination entre les deux pays dans la lutte contre le terrorisme, dont la Syrie fait l’objet.

Le ministre chinois s’est dit satisfait de la stabilité en Syrie, soulignant la nécessité de poursuivre la consultation et la coordination entre les deux pays.

Il a, de même, fait noter que la Chine est prête à participer à la reconstruction en Syrie.

Dans le même contexte, Mouallem s’est réuni avec la ministre indienne des AE, Sushma Swaraj.

Lors de la réunion, Mouallem a évoqué les derniers développements en Syrie dans les domaines de la lutte antiterroriste et de l’accord d’Idleb, affirmant que la Syrie poursuit le règlement politique qui se base sur le respect de l’indépendance, de la souveraineté et de l’unité de la Syrie et sur le fait que le règlement soit syrien, sous une direction syrienne et loin de toute ingérence étrangère.

Mouallem a souligné les efforts faits par le gouvernement syrien pour assurer le retour des personnes déplacées du fait du terrorisme à leur patrie, faisant savoir que des milliers parmi elles étaient venues des pays voisins.

De son côté, la ministre indienne a félicité la Syrie pour le succès qu’elle avait réalisé dans la lutte antiterroriste, affirmant que son pays poursuivra le soutien à la Syrie dans la lutte antiterroriste et ses efforts pour parvenir à un règlement politique de la crise qui se base sur un règlement inter-syrien, sous une direction syrienne et loin de toute intervention étrangère.

Elle a dit qu’elle visitera la Syrie dans une date qui sera prochainement définie par les deux parties pour consolider les relations entre les deux pays, faisant noter que sa visite à Damas mettra un cadre de la coopération, de la coordination et de la consultation entre les deux pays et du lancement des sociétés indiennes qui communiquent avec les sociétés syriennes.

R.F. / A. Chatta

Check Also

Yazji discute avec des responsables de l’(OMS) et son homologue cubain de la coopération bilatérale

Genève – SANA/ Le ministre de la Santé, Dr Nizar Yazji, a discuté avec le …