L’ambassadeur Ala : La Syrie rejette la ligne unilatérale partiale aux rapports politisés de la commission d’enquête internationale

Genève / L’ambassadeur permanent de la Syrie auprès du bureau de l’Onu et des organisations onusiennes à Genève, Hussam Eddine Ala, a affirmé que la Syrie rejette la ligne unilatérale partiale aux rapports politisés de la commission d’enquête internationale en ce qui concerne la situation dans le pays.

Dans un communiqué qu’il a lu aujourd’hui devant la 39e session du Conseil des droits de l’Homme à Genève / article 4/ sur le débat du rapport de la commission d’enquête concernant la situation en Syrie, l’ambassadeur Ala a indiqué que le rapport soumis au Conseil au cours de cette session adopte la politique de double critère et fait une confusion entre l’évaluation politique et l’action professionnelle. «Le rapport est plein d’informations et de chiffres faux, de dispositions illogiques et d’accusations contradictoires», a-t-il fait savoir.

« La République arabe syrienne condamne le traitement négatif et politisé de ce rapport avec les crimes de guerre et les violations du droit international perpétrés par les forces du régime turc et ses mercenaires dans le nord syrien, avec les crimes des forces de la Coalition illégale, conduite par les Etats-Unis et leurs alliés, dans le nord-est de la Syrie, et avec le crime de l’agression tripartite menée contre la Syrie qui constitue une violation flagrante du droit international et de la Charte de l’ONU », a-t-il dit.

Et l’ambassadeur Ala de poursuivre : « La République arabe syrienne condamne le lancement des rapports par la commission d’enquête proférant aveuglement des accusations sur la prise pour cible des zones peuplées et les tentatives de justifier le bombardement arbitraire et intentionnel mené par les réseaux terroristes des quartiers à Damas ». Il a fait savoir que  la République réclame à la commission de cesser de se référer à des  histoires récitées par des parties impartiales et non honnêtes et d’adopter des rapports des gouvernements hostiles à la Syrie.

L’ambassadeur Ala a assuré que la Syrie avait affirmé à plusieurs reprises ses engagements aux normes du droit international humanitaire dans toutes les opérations menées par les forces armées syriennes, précisant que la Syrie avait également adopté toutes les mesures possibles pour protéger les civils pendant les opérations de la libération de leurs zones.

« Concernant Idleb, l’Etat syrien est déterminé à libérer ce gouvernorat du réseau du « Front Nosra », classé par le CS comme « entité terroriste », a-t-il précisé.

Et l’ambassadeur Ala d’ajouter : « La République arabe syrienne a affirmé à plusieurs reprises qu’elle ne possède pas d’armes chimiques et a condamné leur usage n’importe où et n’importe quand, et sous n’importe quel prétexte ».

Et l’ambassadeur de conclure : « La République arabe syrienne est soucieuse du retour des Syriens qui avaient quitté le pays en raison du terrorisme et des mesures coercitives unilatérales imposées à leur patrie ».

Razane/R.B.

Check Also

Pour le 5e jour consécutif, les terroristes à Ildeb empêchent les citoyens d’avoir accès au corridor d’Abou Dhouhour

Idleb -SANA / Le correspondant de SANA a indiqué que les terroristes du réseau «Front …