La Russie met en garde contre toute nouvelle agression contre la Syrie sous prétexte de l’usage d’armes chimiques

New York / La Russie a mis en garde les pays occidentaux contre toute nouvelle agression contre la Syrie sous prétexte de l’usage d’armes chimiques, assurant qu’elle n’autorisera point les terroristes à prendre les civils comme des boucliers humains.

Lors d’une séance tenue par le Conseil de sécurité pour débattre les résultats du sommet des pays garants du processus d’Astana à Téhéran, l’ambassadeur permanent de Russie à l’ONU, Vassili Nebenzia, a indiqué que nombre de pays occidentaux se préparent à intervenir militairement en Syrie et à mener une frappe contre des positions gouvernementales sous prétexte de la riposte à l’usage présumé par Damas d’agents toxiques, réaffirmant que la Syrie ne possède point d’armes chimiques.

Il a assuré que la Russie dispose de preuves flagrantes sur les préparatifs des terroristes à Idleb de mener une nouvelle provocation chimique pour en accuser l’armée arabe syrienne.

Nebenzia a ajouté qu’il est impossible d’autoriser les réseaux terroristes à continuer à prendre les civils à Idleb comme des boucliers humains, à attaquer l’armée syrienne et à viser la base aérienne russe à Hmeymim.

« La Déclaration finale du sommet des pays garants a réitéré l’engagement des trois pays à l’indépendance, à l’unité et à l’intégrité territoriale de la Syrie, a affirmé qu’il n’y a pas d’alternatives au règlement politique de la crise et a adressé à la communauté internationale un message clair sur la poursuite ces pays de déployer tout effort en vue de se débarrasser définitivement du terrorisme en Syrie, de contribuer à la reconstruction et d’aller de l’avant dans le processus politique pour que les Syriens puissent décider eux-mêmes de leur avenir », a-t-il dit.

Et Nebenzia de poursuivre : « Nous avons tenu des pourparlers particuliers sur Idleb où des dizaines de milliers de terroristes de « Daech » et du « Front Nosra », ainsi que de terroristes qui leur sont affiliés, se trouvent », soulignant la détermination de la Russie, de l’Iran et de la Turquie à mettre fin à ce qui est resté du terrorisme partout en Syrie, vu que ce phénomène menace la région entière.

Nebenzia a fait savoir que les trois pays avaient également discuté lors du sommet de la question de la facilitation du retour des Syriens déplacés à leur patrie, indiquant que le gouvernement syrien avait assuré les circonstances appropriées pour leur retour.

A. Chatta

Check Also

Al-Chemmari examine avec l’ambassadeur Dandah la coopération syro-irakienne dans la lutte antiterroriste

Bagdad-SANA/ Le ministre irakien de la Défense, Najah al-Chemmari, a examiné avec l’ambassadeur de Syrie à …