Signature d’un mémorandum d’entente entre la Syrie et le SLAM

Damas/ Un mémorandum d’entente a été signé aujourd’hui au ministère des AE et des Expatriés entre la République arabe syrienne et le Service de la lutte antimines de l’ONU (SLAM).

Le vice-ministre des Affaires étrangères et des Expatriés, Fayçal Miqdad, a signé le mémorandum avec Agnès Marcaillou, Directrice de SLAM.

Le mémorandum donne à la direction du déminage le droit de soutenir les efforts déployés par l’Etat syrien pour déminer les mines dans le but de sauver la vie des citoyens syriens de l’impact des mines plantées par les groupes terroristes armés dans les zones où ils se déployaient pendant les années de la crise en Syrie.

Les deux parties ont tenu des pourparlers sur l’application des dispositions du mémorandum d’entente par le biais de la coopération entre la République arabe syrienne et le SLAM.

Miqdad a affirmé que l’armée arabe syrienne avait déployé, aux côtés des forces alliées, tout effort pour déminer les mines que les terroristes avaient plantées dans les zones où ils se déployaient avant que l’armée les sécurise.

Miqdad a indiqué que la Syrie a besoin d’efforts sincères de la part de la communauté internationale, notamment l’ONU, à cet égard.

De son côté, Marcaillou a fait noter que ce mémorandum constitue le point de départ pour que l’ONU joue son rôle en vue d’attirer l’attention des citoyens et de les cultiver sur les risques que constituent les mines sur leur vie que ce soit dans les écoles des enfants ou dans les villes, les villages, les terres agricoles ou autres.

Au terme de la signature du mémorandum, Miqdad et Marcaillou ont tenu deux point de presse.

Miqdad a insisté sur l’importance de l’action du SLAM dans le déminage des mines qui coûtent la vie à des enfants et des citoyens innocents, soulignant que le déminage, conformément au mémorandum conclu et dans le cadre des pourparlers qui se tiendront ultérieurement, débutera dans des zones définies et ensuite il sera fait dans toutes les zones syriennes.

Pour sa part, Marcaillou s’est dite satisfaite du niveau de la confiance et de la coopération auquel elle était parvenue en tant que représentante de l’ONU avec le gouvernement, souhaitant une coopération fructueuse dans l’avenir.

Concernant les zones qui seront déminées, Marcaillou a fait noter que le SLAM œuvrera avec le gouvernement syrien pour identifier ces zones, ajoutant que les opérations de déminage débuteront dans les zones dans lesquelles les mines consistent un grand danger sur les citoyens.

R.F. / A. Chatta

Check Also

Al-Sayed : Nous apprécions la position russe soutenant la Syrie dans la guerre antiterroriste

Damas / Le ministre des Waqfs, Mohammad Abdel Sattar al-Sayed, a rencontré aujourd’hui l’archevêque Hiralion, …