Jaafari : La «Coalition de Washington» a complètement détruit la ville de Raqqa et commis des massacres horribles contre les Syriens

New York /  Le délégué permanent de la Syrie auprès de l’ONU, Dr Bachar Jaafari, a affirmé que la soi-disant «Coalition internationale»  conduite par les Etats-Unis, avait complètement détruit la ville de Raqqa sous prétexte de lutter contre le réseau terroriste «Daech».

S’exprimant lors d’une séance du CS, tenue à la demande de la Russie pour examiner la situation dans la ville de Raqqa et le camps de Rakbane, Jaafari a souligné que la mission d’évaluation de l’ONU avait indiqué dans son rapport que la ville est dans un état critique et que tous les services publics ont besoin d’être reconstruits.

« La ville de Raqqa a été complètement détruite par les forces américaines et ses alliés présumés sous prétexte de la lutte contre le terrorisme», a fustigé al-Jaafari qui a ajouté que tous les hôpitaux et les dispensaires de la ville avaient été détruits.

«Ce qui s’est passé à Raqqa est l’un des exemples sur les crimes de la «Coalition» conduite par les Etats-Unis, sous prétexte de la lutte contre le terrorisme», a dit Jaafari qui a affirmé que cette «Coalition» n’avait jamais visé à lutter contre le terrorisme mais à saper la souveraineté et l’intégrité des territoires syriens et à affaiblir la force de l’armée arabe syrienne face aux groupes terroristes.

Il a fait savoir que les véritables accomplissements de la soi-disant «Coalition internationale» sont concrétisés par la tuerie des milliers des innocents et la destruction de l’infrastructure de la Syrie, dont les ponts, les barrages, les hôpitaux et les écoles.

Jaafari a aussi évoqué la situation humanitaire tragique dans le camp de Rakbane, et imputé aux Etats-Unis la responsabilité de cette situation, précisant qu’ils ont interdit aux habitants du camps d’avoir les assistances fournies par le gouvernement syrien en coopération avec la Croix rouge internationale  et le Croissant rouge syrien.

«Washington a déposé des conditions impossibles pour acheminer les aides car elle utilise le camp pour entraîner les éléments de «Daech» et d’autres réseaux terroristes afin de les utiliser dans des batailles en Syrie, en Irak, en Libye et dans d’autres pays dans le monde», a fait savoir Jaafari.

Le délégué syrien a appelé le CS à assumer son mandat conformément à la charte de l’ONU et à faire face à l’occupation américaine, turque et israélienne des parties de la Syrie.

Pour sa part, le délégué permanent de la Russie auprès de l’ONU, Vassili Nebenzia a affirmé que chaque jour, des civils perdent la vie à Raqqa du fait des mines, évoquant la grande destruction de  l’infrastructure dans la ville.

Il a souligné que la présence des forces américaines dans la zone de Tanf près du camp de Rakbane constitue une violation de la souveraineté nationale syrienne, appelant les Etats-Unis et leurs alliés à ne pas manipuler la situation humanitaire en Syrie pour réaliser des agendas politiques et à cesser de faire des actes provocateurs qui visent à la  diviser.

Il a assuré qu’il n’y a pas de solution militaire de la crise en Syrie que le règlement se réalise seulement via la résolution 2254 du CS.

Il a appelé les Etats-Unis et leurs alliés à cesser de violer la charte de l’ONU et le droit international en lançant des menaces à l’Etat syrien, et incité tous les pays du monde à abandonner leurs discours de haine envers la Syrie et à cesser de prendre des pas pour «changer le gouvernement légitime par la force».

Il a aussi appelé «l’opposition » à cesser de fabriquer les raisons de l’ agression étrangère par le biais des provocations sur l’usage présumé de l’arme chimique.

Pour sa part, le délégué de Chine a affirmé l’opposition de son pays à l’usage de la force dans les relations internationales, et son refus de toute mesure unilatérale qui dépasse le CS.

L.A.

Check Also

En riposte à leur violation de l’accord sur la zone de désescalade… l’armée détruit des QG et des repaires des terroristes dans les deux banlieues de Hama et Idleb

Idleb et Hama – SANA/ Le correspondant de SANA a fait noter que des unités de …