Nebenzia : L’agression occidentale contre la Syrie porte un coup fort au processus de règlement de la crise

New York / L’ambassadeur permanent de la Russie à l’ONU, Vassily Nebenzia, a affirmé que l’agression menée par les Etats-Unis et leurs alliés contre la Syrie soutient les réseaux terroristes et s’y soldera par la détérioration de la situation humanitaire.

Lors d’une séance que son pays avait convoqué au Conseil de sécurité pour débattre l’agression tripartite américano-franco-britannique contre la Syrie, Nebenzia a dit : « Nous avons convoqué cette séance en vue de débattre l’opération hostile menée par les Etats-Unis et leurs alliés contre la Syrie, qui est un pays souverain ».

« Washington et ses alliés ont visé les établissements et les infrastructures en Syrie hors du Conseil de sécurité, transgressant ainsi toutes les lois internationales et la Charte de l’ONU », a-t-il fait noter.

Nebenzia a indiqué que les Etats-Unis avaient déclenché l’année dernière une agression contre l’aéroport de Ch’eyrat dans la banlieue de Homs sous prétexte de l’usage d’agents chimiques et sans aucune preuve, « comme c’est le cas aujourd’hui dans cette nouvelle attaque, puisque les militaires russes qui avaient visité Douma, n’y ont trouvé aucune preuve sur l’usage d’armes chimiques », a-t-il précisé.

Il a fait savoir que les pays qui avaient déclenché cette agression n’ont pas attendu les résultats des enquêtes de la mission de l’OIAC à Douma et ont mené une agression contre la Syrie, affirmant que la Russie condamne cette agression et contribuera à aider la Syrie dans la lutte contre le terrorisme.

Il a ajouté que la Russie réclame aux Etats-Unis et à leurs alliés de renoncer à ces pas et à ne pas déstabiliser la situation dans la région.

Nebenzia a dit que l’usage d’agents chimiques à Douma était un prétexte pour déclencher l’agression et qu’il n’y a aucun usage de ces agents, la chose confirmée par les experts russes.

Nebenzia a assuré que l’agression menée par les pays occidentaux contre la Syrie porte un coup fort au processus politique pour y résoudre la crise sous l’égide de l’ONU.

De son côté, le représentant permanent de la Chine auprès des Nations Unies, Ma Zhaoxu, a insisté sur l’importance de mener une enquête autonome sur les allégations lancées en ce qui concerne l’usage des armes chimiques, affirmant la disposition de son pays à poursuivre son rôle constructif et positif dans le règlement de la crise en Syrie via le dialogue.

Il a fait noter : « Toute opération militaire unilatérale hors du CS constitue une violation flagrante des principes de la charte de l’ONU et transgresse les critères principales que le droit internationale avait consacrées».

Il a également appelé au retour au droit international et au règlement des questions via les dialogues et les consultations.

Pour sa part, l’ambassadeur permanent de la Bolivie à l’ONU, Sacha Liorenti, a affirmé que l’usage de la force par les États-Unis, la France et la Grande-Bretagne en Syrie est une transgression de la charte de l’ONU et un acte qui se contredit avec les principes onusiennes, le qualifiant d’« inacceptable ».

La Russie, la Bolivie et la Chine ont soutenu le projet de résolution russe qui réclame d’arrêter l’agression contre la Syrie alors que 8 autres pays, dont les Etats-Unis et la France et la Grande-Bretagne, ont voté contre et les quatre autres pays se sont abstenus à voter.

Bulletin Français

Check Also

Avec la participation de la Syrie, clôture de la conférence sur la lutte contre le terrorisme international à Saint-Pétersbourg

Saint-Pétersbourg -SANA/  Avec la participation d’une délégation de l’Assemblée du peuple, les travaux de la …