Moscou affirme qu’il dispose de preuves confirmant l’implication de la Grande-Bretagne dans la provocation chimique présumée à Douma

Moscou / Le ministère russe de la Défense a indiqué qu’il dispose de preuves confirmant l’implication directe de la Grande-Bretagne dans la provocation chimique dans la ville de Damas à Ghouta est dans la banlieue de Damas.

Dans une conférence de presse qu’il a tenue aujourd’hui, le porte-parole du ministère, le général Igor Konachenkov, a dit : « La Russie sait bien que des représentants des soi-disant « Casques blancs » avaient fait l’objet, pendant la période s’étalant du 3 à 6 avril, de fortes pressions exercées par la Grande-Bretagne en vue d’accélérer l’opération provocatrice déjà préparée pour accuser l’armée syrienne d’utiliser des armes chimiques à Douma ».

« Les pays occidentaux, notamment les Etats-Unis, n’ont présenté aucune preuve sur l’usage d’armes chimiques à Douma au milieu d’accusations arbitraires retenues contre les forces syriennes d’avoir utilisé des armes chimiques à Douma », a-t-il fait noter.

Il a assuré que le ministère russe de la Défense possède beaucoup de preuves confirmant que ce qui s’était passé le 7 avril à Douma était un acte délibéré et provocateur et vise à tromper l’opinion publique et à justifier une agression américaine aux missiles contre la Syrie.

A. Chatta

Check Also

Les habitants de Jafra et Herabech condamnent l’agression turque et glorifient les victoires de l’armée arabe syrienne sur le terrorisme

Deir Ezzor -SANA/ En signe de condamnation de l’agression turque contre les territoires syriens, les …