Moscou affirme qu’il dispose de preuves confirmant l’implication de la Grande-Bretagne dans la provocation chimique présumée à Douma

Moscou / Le ministère russe de la Défense a indiqué qu’il dispose de preuves confirmant l’implication directe de la Grande-Bretagne dans la provocation chimique dans la ville de Damas à Ghouta est dans la banlieue de Damas.

Dans une conférence de presse qu’il a tenue aujourd’hui, le porte-parole du ministère, le général Igor Konachenkov, a dit : « La Russie sait bien que des représentants des soi-disant « Casques blancs » avaient fait l’objet, pendant la période s’étalant du 3 à 6 avril, de fortes pressions exercées par la Grande-Bretagne en vue d’accélérer l’opération provocatrice déjà préparée pour accuser l’armée syrienne d’utiliser des armes chimiques à Douma ».

« Les pays occidentaux, notamment les Etats-Unis, n’ont présenté aucune preuve sur l’usage d’armes chimiques à Douma au milieu d’accusations arbitraires retenues contre les forces syriennes d’avoir utilisé des armes chimiques à Douma », a-t-il fait noter.

Il a assuré que le ministère russe de la Défense possède beaucoup de preuves confirmant que ce qui s’était passé le 7 avril à Douma était un acte délibéré et provocateur et vise à tromper l’opinion publique et à justifier une agression américaine aux missiles contre la Syrie.

A. Chatta

Check Also

Experts russes : La Foire internationale de Damas est l’un des plus importants événements économiques au Moyen-Orient

Moscou-SANA / L’expert russe dans les affaires du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord, Viatcheslav …