La Russie oppose le veto contre un projet de résolution américain au CS sur les allégations de l’usage d’armes chimiques en Syrie

New York / La Russie a opposé le veto contre un projet de résolution américain au CS, relatif à la création d’une Commission d’enquête internationale sur les allégations de l’usage d’armes chimiques en Syrie.

Lors d’une séance tenue par le CS sur la Syrie, l’ambassadeur permanent de la Russie à l’ONU, Vassily Nebenzia, a fait noter que les Etats-Unis avaient tenté de tromper de nouveau la communauté internationale et avaient pris un nouveau pas vers l’affrontement en soumettant un projet de résolution sur les allégations de l’usage d’armes chimiques en Syrie sans le soutien de tous les membres du Conseil de sécurité au projet.

« Nous rejetons le projet de résolution américain, car il n’inclut pas toutes les facettes de  l’échec dans les mécanismes d’enquête conjoints précédents », a-t-il dit.

De son côté, l’ambassadeur permanent de la Chine à l’ONU a appelé lors de la séance au respect de l’unité, de l’indépendance et de la souveraineté de la Syrie, soulignant l’importance du règlement politique de la crise conformément à la résolution du CS N°2254.

« Nous rejetons le recours à la force, en particulier dans les relations internationales », a-t-il fait noter.

L’Occident bloque deux projets de résolution russe au CS sur l’envoi des experts pour enquêter sur les prétextes concernant l’usage d’armes chimiques à Douma

Les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et la France ont bloqué deux projets de résolution russes au CS, dont l’un soutien l’envoi d’expertes de l’OIAC pour enquêter sur les prétextes relatifs à l’usage d’armes chimiques à Douma.

Les Etats-Unis, la France, la Grande-Bretagne et 4 autres pays ont voté contre le 1er  projet de résolution russe sur l’ouverture d’une nouvelle enquête sur les prétextes concernant l’usage d’armes chimiques en Syrie, alors que quatre pays dont les Etats-Unis, la France, et la Grande Bretagne, ont voté contre le 2e projet de résolution sur l’envoi d’ expertes de l’OIAC en Syrie pour enquêter sur les allégations relatives à l’usage d’armes chimiques à Douma.

Après le vote sur les deux projets de résolution russes, l’ambassadeur russe a indiqué que le côté américain et ses alliés ne veulent pas ouvrir une véritable enquête sur les prétentions de l’usage d’agents chimiques en Syrie.

Il a ajouté que les comportements américains risquent de provoquer des événements tragiques dans le monde, appelant les Etats-Unis à abandonner ses plans actuels sur la Syrie.

L.A. / A. Chatta

Check Also

Découverte des armes et des munitions abandonnées par les terroristes dans la banlieue sud-ouest de Damas

Banlieue de Damas – Quneitra – Sana /  Les services compétents ont découvert des quantités …