Jaafari : Les agressions israéliennes contre la Syrie ne réussiront pas à protéger les agents d’Israël des réseaux terroristes

New York/Le Représentant permanent de la Syrie auprès de l’ONU, Bachar Jaafari, a affirmé que les agressions israéliennes condamnables et répétées contre les territoires syriens ne réussiront pas à protéger les agents d’ Israël des réseaux terroristes, soulignant que des pays membres du Conseil de sécurité tentent, par mensonge, de porter atteinte à la Syrie et d’assurer le climat pour agresser la Syrie.

Lors d’une séance du Conseil de sécurité sur la situation en Syrie, Jaafari a indiqué que la Représentante des États-Unis au Conseil de sécurité , Nikki Haley, avait souligné que la Russie dépense les ressources pour soutenir ce qu’elle a appelé  /le régime/ en Syrie, « la question qui se pose, est-ce que les Etats-Unis dépensent-ils leurs ressources en Syrie sur le lait et les médicaments pour les enfants de la Syrie ou pour expédier les armes et les munitions aux gangs terroristes qui ont commis les crimes les plus horribles contre le peuple Syrie et pour envoyer les avions à votre Coalition qui a dévasté plusieurs endroits en Syrie, surtout dans la ville de Raqqa? », s’est-il interrogé.

Et Jaafari d’ajouter : «Le gouvernement de la République arabe syrienne condamne vivement l’agression israélienne barbare contre l’aéroport de T-4 dans le gouvernorat de Homs qui avait fait des martyrs et blessés parmi les civils », a-t-il fait savoir, affirmant que cette agression constitue une violation flagrante des résolutions du Conseil de sécurité relatives à la lutte contre le terrorisme.

Jaafari a dénoncé l’absence de la condamnation de l’agression israélienne par les Représentants des pays occidentaux au sein du Conseil, «ce qui montre clairement que les gouvernements de vos pays sont partenires dans cette agression », a-t-il ajouté.

Jaafari a indiqué que cette agression israélienne constitue une réponse indirecte aux victoires de l’armée arabe syrienne dans l’expulsion des groupes terroristes armés des environs de Damas, de sa banlieue et d’autres régions syriennes.

Jaafari s’en est pris à la tromperie pratiquée par certains pays membres du Conseil de sécurité qui est devenue aussi dangereuse que les armes de destruction massive.

Il a précisé que la déclaration négative de la représentante américaine se contredit totalement avec la déclaration du ministre américain de la Défense qui avait indiqué, dans une interview avec le magazine /Newsweek/, «qu’il n’existe pas de preuve sur le fait qu’al-Assad a utilisé les armes chimiques ».

Jaafari a indiqué que l’appel des Etats-Unis, de la Grande Bretagne et de la France à convoquer une séance du Conseil de sécurité intervient pour appuyer les terroristes et perturber l’accord sur Douma, mais cette séance a été plus ou moins retardée parce que les terroristes voulaient la réunion de cette séance avant qu’ils se trouvent obligés de se mettre d’accord avec l’Etat syrien pour quitter leurs fiefs et rendre leurs armes.

Jaafari a , en outre, affirmé que le gouvernement syrien est totalement prêt à faciliter l’arrivée d’une mission pour enquêter sur le présumé événement de Douma dans les plus brefs délais en vue d’enquêter sur les allégations, et il soutient la demande russe de tenir une séance sur la visite de la mission dans la ville de Raqqa.

Jaafari a accusé Washington, Paris, Londres, Ryad, Doha et Ankara de fournir à Daech, au Front Nosra, à « l’Armée de l’Islam », à « Failaq al-Rahman » et à des dizaines de groupes terroristes y affiliés les agents chimiques toxiques pour les utiliser contre les civils syriens.

Jaafari a réaffirmé que la Syrie ne possède absolument pas d’armes chimiques, y compris le gaz de chlore toxique, et réitère sa condamnation de l’usage d’armes chimiques en tout endroit, à tout moment et en toutes circonstances. « La Syrie réaffirme sa coopération illimitée avec l’Organisation pour l’Interdiction des Armes chimiques (OIAC)’, a-t-il affirmé .

Et Jaafari de conclure «Le Centre russe de Réconciliation en Syrie a annoncé aujourd’hui que les enquêtes menées par les experts militaires russes dans la ville de Douma ont démontré l’absence de toute trace de l’usage d’armes chimiques et que les tests faits ont montré que les patients qui reçoivent le traitement dans les hôpitaux de la ville n’étaient pas exposés à des substances toxiques et que tout ce que nous voyons est un cinéma hollywoodien ».

 

R.Bittar

Check Also

Les médias de l’entité d’occupation israélienne tentent de dissimuler l’échec de l’agression menée hier sur la périphérie de Damas

Damas – SANA/ Dans le contexte de la désinformation médiatique utilisée par les parrains du …