La mission de la Syrie à Genève affirme que le dernier communiqué du haut-commissaire des droits de l’Homme fait suite aux provocations contre la Syrie

Genève / La mission permanente de la Syrie auprès de l’ONU à Genève s’en est pris au haut-commissaire des droits de l’Homme à Genève qui falsifie les faits sur ce qui se passe en Syrie au profit de certaines parties hostiles.

Dans un communiqué publié aujourd’hui et dont une copie est parvenue à Sana, la mission syrienne a dit : « Une fois de plus, le haut-commissaire des droits de l’Homme aborde dans son communiqué les derniers développements en Syrie avec sélectivité, partialité et manipulation».

La mission a indiqué que le dernier communiqué publié par haut-commissaire le 10 du mois en cours fait suite à une série de positions provocatrices qui dépassent son mandat et coïncident avec les politiques hostiles adoptées par certains pays contre la Syrie.

La mission a vivement critiqué l’ignorance suspecte par le haut-commissaire dans son communiqué, de la poursuite de l’implication de certains pays bien connus dans le terrorisme en Syrie, de leur soutien directe aux terroristes, ainsi que des agressions américaines, turques et israéliennes continues contre les territoires et la souveraineté de la Syrie.

«Le communiqué du haut-commissaire ignore le droit de l’Etat syrien à la défense de ses citoyens contre le terrorisme, qui les vise, et minimise la gravité des crimes quotidiens commis par les terroristes contre les quartiers de Damas», a affirmé la mission.

Et la mission de conclure : «La poursuite par le haut-commissaire et ses employés de la falsification des faits ne sert que certaines parties hostiles à la Syrie et le rend un faux témoin sur ce qui se passe en Syrie et un partenaire dans le camouflage politique de l’agression contre la Syrie et des crimes des groupes terroristes».

L.A.

Check Also

Le Premier ministre biélorusse examine avec al-Mouallem les moyens de renforcer les relations entre les deux pays

Minsk -SANA / Le Premier ministre biélorusse, Serguei Romas, a examiné aujourd’hui à Minsk avec …