Monzer : C’est le peuple syrien qui est visé le plus par l’usage d’armes chimiques en Syrie

New York / Monzer Monzer, chargé d’affaires par intérim de la mission permanente de la Syrie auprès de l’ONU, ministre plénipotentiaire, a indiqué que la Syrie condamne et rejette l’usage des armes chimiques et de toute forme d’armes de destruction massive en tant qu’un crime contre l’humanité.

Lors d’une séance tenue aujourd’hui par le Conseil de sécurité, Monzer a affirmé que c’est le peuple syrien qui est visé le plus par l’usage d’armes chimiques et qui reste toujours la victime des crimes des groupes terroristes.

Monzer a qualifié de « nulles » les allégations des Etats-Unis, faisant savoir que la Syrie est la première qui veut savoir la réalité et soutient toute mesure prise par le Conseil de sécurité si l’intention est de dévoiler la partie qui marchande le sang syrien.

Monzer a indiqué que les Etats-Unis recourent à retenir les accusations sur l’usage d’armes chimiques tant qu’ils réalisent que les groupes terroristes qu’ils soutiennent sont dans une situation critique devant la progression de l’armée arabe syrienne.

« Les Etats-Unis et leurs alliés ont refusé de répondre à l’invitation que la Russie leur avait adressée pour mettre fin à la politisation du travail du mécanisme d’enquête conjoint et redresser leur ligne dans l’enquête en s’écartant des preuves et des histoires falsifiées et en s’appuyant sur des conclusions scientifiques et juridiques correctes », a-t-il fait noter.

Et il a d’ajouter : « Le gouvernement syrien affirme qu’il continuera à remplir tous ses engagements à l’OIAC et à lutter contre le terrorisme ».

Monzer a, en outre, remercié la Fédération de Russie et les pays amis au sein du Conseil de sécurité pour leur quête de dévoiler la vérité en sachant la réalité des objectifs malins qui sont derrière ces accusations nulles et en s’engageant à la primauté du droit international et de la Charte de l’ONU.

De son côté, Vassily Nebenzia, ambassadeur permanent de la Russie à l’ONU, a affirmé que le gouvernement syrien coopère avec la communauté internationale pour interdire l’accès d’armes chimiques aux groupes terroristes.

Lors d’une séance tenue par le Conseil de sécurité, Nebenzia a indiqué que Moscou n’est pas convaincu des conclusions auxquelles le mécanisme d’enquête conjoint sur l’usage d’armes chimiques en Syrie est parvenues.

« Toutes les armes chimiques ont été détruites en Syrie par le gouvernement syrien » a dit Nebenzia, qui a ajouté que la Russie ne réanimera pas le mécanisme conjoint qui avait perdu sa crédibilité.

« Les données soumises par certains pays membres du CS sur l’usage d’armes chimiques en Syrie sont inacceptables dans leur forme actuelle et elles ne se basent sur aucune preuve », a-t-il dit.

Pour sa part, l’ambassadeur de Chine à l’ONU, Wu Haitao, a indiqué que son pays soutient les efforts de la Russie pour créer un nouveau mécanisme sur l’usage d’armes chimiques en Syrie, appelant à la conjugaison des efforts en vue de relancer le processus politique dans le but de résoudre la crise en Syrie par le biais des pourparlers de Genève en collaboration avec l’ONU et en se basant sur les résultats importants auxquels la conférence du dialogue national inter-syrien, tenue récemment à Sotchi, était parvenue.

Razane / A.Chatta

Check Also

Khamis à la délégation de l’ordre des ingénieurs jordaniens : Nous sommes soucieux de renforcer les relations avec les composantes populaires arabes

Damas / Le président du Conseil des ministres, Imad Khamis, a affirmé que la Syrie est …