Les Etats-Unis ajoutent un nouveau veto à une grande liste de vétos utilisés pour défendre l’entité de l’occupation israélienne

Al-Qods occupé /  Les Etats-Unis ont ajouté hier un nouveau veto à leur registre de veto, qui a été opposés 43 fois ces dernières décennies pour servir l’entité d’occupation israélienne et ses objectifs expansionnistes.

Les Etats-Unis n’ont surpris personne cette fois-ci en opposant le veto contre un projet de résolution, soumis par l’Egypte en refus de la reconnaissance par le président américain Donald Trump d’al-Qods occupé comme capitale de l’entité d’occupation israélienne.

Les Etats-Unis ont arrêté, via leur veto tous les projets de résolution qui condamnent l’agression de l’occupant israélien contre le peuple libanais et ils continuent à protéger l’entité d’occupation israélienne dans les instances internationales.

Ils ont utilisé le veto 25 fois pendant les années 80 et plusieurs fois durant les années 90 et avorté tous les projets de résolution qui appellent l’entité d’occupation israélienne à arrêter ses activités coloniales à l’est d’al-Qods occupée.

Dès le début du XXIème siècle, les Etats-Unis ont empêché l’adoption d’une résolution internationale appelant à lever le siège imposé à la bande de Gaza, à protéger les Palestiniens et à éliminer le mur de séparation raciale.

En 2002, ils ont opposé le veto contre un projet de résolution soumis par la Syrie sur la condamnation du meurtre par les forces d’occupation israélienne de plusieurs fonctionnaires de l’ONU.

Aujourd’hui, Washington a sapé toute tentative de condamner l’entité d’occupation israélienne  au CS et n’a laissé aucune chance pour croire en son rôle comme parrain du processus de paix dans la région.

L.A.

Check Also

Attaque terroriste aux roquettes contre la banlieue nord-ouest de Hama

Hama -SANA/   Dans une nouvelle violation de l’accord sur la zone de désescalade à Idleb, …