Le général Freij à Bagheri : L’axe de la Résistance restera unifié face au terrorisme

Damas / Le général Fahd Jassem Freij, commandant en chef adjoint de l’armée et des forces armées, vice-président du Conseil des Ministres, ministre de la Défense, s’est réuni aujourd’hui avec le général Mohammad Bagheri, chef d’état-major de l’armée iranienne et la délégation qui l’accompagne.

Lors de la réunion, le général Freij a indiqué que la Syrie fait l’objet à une agression américano-sioniste visant à renverser l’Etat syrien, assurant que cette agression avait été mise en échec grâce à la sagesse de la direction, au bravoure du président Bachar al-Assad, à la fermeté de l’armée arabe syrienne, à l’unité du peuple syrien et au soutien apporté par l’Iran, la Russie et la Résistance à la Syrie.

Il s’est dit fier de la coopération « stratégique » entre la Syrie et l’Iran, qui avait réalisé de grandes victoires, affirmant : « L’axe de la Résistance restera unifiée face au terrorisme et aux différents défis ».

« La Turquie est parmi les pays les plus grands qui soutiennent le terrorisme, vu qu’elle a ouvert les frontières aux terroristes et facilité le financement par les pays du Golfe du terrorisme », a-t-il ajouté.

De son côté, Bagheri a mis en exergue les victoires réalisées par l’armée arabe syrienne avec le soutien des alliés, soulignant que les deux réseaux terroristes de « Daech » et du « Front Nosra », ainsi que les autres réseaux terroristes, sont des agents pour exécuter un plan américano-sioniste en vue d’affaiblir et d’émietter la région.

Dans le même contexte, le chef d’état-major de l’armée et des forces armées, le général Ali Ayoub, a tenu aujourd’hui une séance d’entretiens officiels avec son homologue iranien, le général Mohammad Bagheri. Les deux parties ont fait une évaluation globale des accomplissements stratégiques réalisés dans le domaine de la lutte contre le terrorisme durant la phase précédente.

Les pourparlers ont aussi porté sur les relations liant les deux armées amies et leur désir de les renforcer et d’ouvrir de nouvelles perspectives pour les développer.

Les points de vue des deux parties étaient identiques envers toutes les questions abordées, notamment en ce qui concerne la stratégique de faire face au terrorisme et aux défis qui visent l’axe de la résistance.

Dans une conférence de presse conjointe tenue à l’issue de ces pourparlers, le général Ayoub a affirmé que le projet terroriste takfiriste sera éliminé et que la guerre contre le terrorisme se poursuivra jusqu’à l’éradication complète de ce phénomène et le rétablissement de la sécurité sur tous les territoires de la République arabe syrienne.

Il a souligné la poursuite des contacts et de la coordination avec le Commandement militaire iranien à tous les niveaux, faisant savoir que les commandements des deux armées avaient acquis de grandes expertises dans la planification et la coordination dans les opérations militaires.

« Ces expertises militaires auront un grand rôle dans l’élimination du terrorisme », a-t-il dit, affirmant que le rôle de l’axe de la résistance se renforcera face aux défis.

Le général Ayoub a indiqué que les victoires de l’armée et des forces armées, soutenues par les amis et les alliés, suscitent l’inquiétude des soutiens du terrorisme, avec à la tête les Etats-Unis qui tentent d’entraver la progression de l’armée arabe syrienne pour mettre fin à la bataille contre le terrorisme.

Et le général Ayoub de poursuivre : « Nous sommes toujours en contact avec nos partenaires dans la lutte contre le terrorisme ».

Il a affirmé que la présence des forces turques sur les territoires syriens est un acte hostile qui viole tous les droits internationaux, disant : « Nous traitons avec cette présence comme une force d’occupation et nous avons le droit de l’affronter par tous les moyens ».

Pour sa part, le général Bagheri a affirmé le soutien de l’Iran à la Syrie face au terrorisme.

Il a dit : «Nous sommes à Damas pour coordonner et coopérer dans l’affrontement des ennemis communs, les sionistes et les terroristes».

Il a souligné que les deux parties avaient examiné le renforcement des relations dans l’avenir et mis au point les grandes lignes de cette coopération.

Le général iranien a réitéré que son pays rejette l’agression sioniste contre la Syrie, insistant sur le respect de l’intégrité territoriale et de la souveraineté de ce pays.

Notons que le général Bagheri était arrivé à Damas pour une visite officielle à l’invitation du chef d’état-major de l’armée et des forces armées Ali Ayoub.

Bulletin français

Check Also

Arrivée d’une nouvelle partie des Syriens déplacés venant des camps des réfugiés en Jordanie via le poste-frontalier de Nassib

Daraa -SANA /Le correspondant de SANA a affirmé l’arrivée d’une nouvelle partie des Syriens déplacés …