Jaafari affirme la nécessité d’éliminer l’occupation américaine et turque des territoires syriens

New York – SANA / L’ambassadeur de Syrie auprès de l’ONU, Bachar Jaafari, a affirmé la nécessité d’éliminer l’occupation américaine et turque des territoires syriens et de mettre fin à ses pratiques agressives dans le soutien du terrorisme et à ses crimes commis contre les Syriens et les infrastructures.

Lors d’une séance du Conseil de sécurité, Jaafari a appelé à obliger les Etats-Unis et leurs alliées, dont les forces d’occupation turque, à mettre fin à leur présence militaire illégitime sur les territoires syriens et à arrêter leurs crimes commis à l’encontre des Syriens.

Il a, à cet effet, souligné que le régime turc avait fait entrer ces derniers deux jours des véhicules chargés d’armées et de munitions, ainsi que des mercenaires et des terroristes ouzbeks, Tadjiks et caucasiens via les frontières turques vers Idleb pour soutenir le réseau terroriste du «Front Nosra», inscrit sur la liste du terrorisme international.

Jaafari a fait savoir que les raisons dernières l’absence de la paix et la sécurité au Moyen-Orient sont les interventions étrangères subversives dans les affaires des pays de la région, notamment les tentatives de changer les régimes par force, l’investissement de certains pays dans le terrorisme et la création des crises et des guerres fabriquées pour s’emparer des richesses de la région.

«La raison essentielle dernière les conflits et l’absence de la paix et la stabilité a été et reste toujours l’occupation israélienne des territoires arabes, dont le Golan syrien, et non pas des facteurs racistes, religieux ou confessionnels que propagent certaines parties pour émietter les pays de la région et affaiblir ses peuples’, a assuré Jaafari.

Il a souligné que l’absence des mécanismes nécessaires pour imposer l’application des résolutions du CS concernant le conflit arabo-israélien a abouti à la poursuite de cette occupation et encouragé les Etats-Unis  à se dérober à leurs engagements à ce sujet.

Jaafari a fait noter que le respect des principes et des chartes de l’ONU implique aussi la levée immédiate et inconditionnelle des mesures coercitives unilatérales et illégales qui affectent les peuples de la région et constituent un «terrorisme économique».

D’autre part, Jaafari a mis l’accent sur la nécessité de faire face aux menaces que constituent l’arsenal de l’entité d’occupation israélienne sur les pays de la région et à l’obliger à adhérer au Traité de non-prolifération nucléaire et à soumettre toutes ses installations au système de garanties de l’Agence Internationale de l’énergie atomique.

Dans ce cadre, Jaafari a appelé à nouveau à adopter l’initiative syrienne visant à créer une zone vide de toutes les armes prohibées au Moyen-Orient.

En ce qui concerne la situation dans le Golfe, Jaafari a condamné les politiques visant à embraser de nouvelles crises et guerres pour dévier les peuples de la région de leur cause principale concrétisée par l’élimination de l’occupation israélienne et l’affrontement des tentatives d’hégémonie qui les visent.

Il a, enfin, appelé à faire une approche sérieuse et efficace pour résoudre les raisons dernières l’instabilité dans la région, loin de la sélectivité et de la dualité des critères.

L.A.

Check Also

L’équipe olympique syrienne bat la Jordanie en match amical

Amman-SANA/L’équipe olympique syrienne a battu la Jordanie par 1 à 0 lors d’un match amical …