Dans une conférence de presse avec son homologue irakien, Mouallem affirme que la victoire de la Syrie et de l’Irak est importante pour le monde entier

Damas / Le ministre des Affaires étrangères et des Expatriés, Walid al-Mouallem, a affirmé que la victoire de la Syrie et de l’Irak dans la guerre contre le terrorisme est importante pour tous les pays de la région et du monde, affirmant qu’après la libération d’Idleb du terrorisme le but sera l’est de l’Euphrate.

Dans une conférence de presse tenue conjointement avec le ministre irakien des Affaires étrangères, Ibrahim Jaafari, Mouallem a affirmé que la Syrie a sa position dans le monde arabe et elle devrait jouer son rôle arabe.

A propos de la nécessité du retour de la Syrie à la Ligue arabe, Mouallem a indiqué que la Syrie répond favorablement à toute initiative arabe ou internationale, précisant que l’Irak était le premier pays qui avait pris la parole lors des réunions de la Ligue pour aborder cette question et beaucoup de pays arabes soutiennent aujourd’hui ce qu’il avait proposé il y des années.

Il a, en outre, exprimé son souhait que le poste frontalier de Boukamal s’ouvrira prochainement avec l’Irak.

Passant à la question d’Idleb, Mouallem a affirmé que cette zone est comme toute autre zone en Syrie et elle retournera définitivement à l’Etat syrien.

Il a, à cet effet, averti que si l’accord sur Idleb n’avait été exécuté, l’Etat syrien aurait d’autres options.

«Le réseau terroriste du Front Nosra est inscrit sur la liste du terrorisme des Nations unies et il faut l’éradiquer de son dernier fief à Idleb », a dit Mouallem, affirmant que les forces armées syriennes sont prêtes dans la périphérie d’Idleb à éradiquer le terrorisme en cas de l’inexécution de l’accord.

D’autre part, Mouallem a fait noter que les Etats-Unis avaient détruit la ville de Raqqa sous prétexte de la lutte contre le réseau terroriste « Daech » alors qu’ils continuent à soutenir ce réseau et à transporter ses éléments à l’est de l’Euphrate pour exécuter leurs plans agressifs en Syrie.

A une question sur le système de missiles S-300 qu’avait reçu la Syrie de la part de la Russie, Mouallem a souligné que la Syrie a le droit d’être en sécurité face aux agressions de l’entité d’occupation israélienne et d’autres, soulignant que le système de missiles S-300 était une arme défensive et non pas offensive.

Mouallem a affirmé que les positions politiques de la Syrie sont toujours fermes et que la Syrie poursuivra la lutte contre le terrorisme, tandis que le pari des autres avait échoué. “Nous tendons la main à tous, partant de l’auto-confiance. Nous vivons maintenant les fruits du début de la victoire. Je ne peux pas dire une victoire complète jusqu’à ce que la Syrie récupère tout son territoire à Idleb, au nord d’Alep et à l’est de l’Euphrate”, a-t-il déclaré.

Par ailleurs, Mouallem a affirmé que la proposition de la Fédération  se contredit avec la Constitution syrienne, appelant ceux qui la demande à apprendre les leçons du passé.

De son côté, Jaafari a souligné l’importance de sa visite en Syrie, précisant que les relations entre les deux pays sont historiques et solides et elles le resteront.

«La coordination se poursuit entre les deux pays dans tous les domaines, notamment dans celui de la sécurité de l’Eau, et il est de leur droit d’exploiter efficacement leurs ressources hydrauliques», a dit Jaafari.

Il a assuré que personne ne peut marginaliser la Syrie car elle a un rôle axial dans la région.

Quant à la question des postes frontaliers entre les deux pays, Jaafari a indiqué que la fermeture de ces postes était intervenue en raison des circonstances extraordinaires résultant du terrorisme, ajoutant que ces postes seront ouverts prochainement.

Il a exprimé l’appréciation de l’Irak des positions de la Syrie qui l’a soutenu et assuré que son pays ne permettra aucune immixtion étrangère dans sa relation avec la Syrie.

Jaafari a souligné que la souveraineté de l’Irak est une ligne rouge et qu’aucune partie n’est autorisée à la violer, soulignant que l’Irak rejette catégoriquement les tentatives d’un certain nombre de pays de fournir à d’autres parties des armes pour déstabiliser n’importe quel pays du monde.

L.A./R.B.

 

Check Also

Découverte des armes et des munitions abandonnées par les terroristes dans la banlieue sud-ouest de Damas

Banlieue de Damas – Quneitra – Sana /  Les services compétents ont découvert des quantités …