En collaboration avec le Musée national d’Oman, début de la deuxième phase de la restauration des pièces archéologiques syriennes endommagées par la guerre

Damas-SANA/ Dans le cadre de la coopération entre le Ministère de la Culture – Direction générale des Antiquités et des Musées et le Musée national d’Oman, la deuxième phase de restauration des pièces archéologiques syriennes endommagées à la suite de la guerre terroriste contre la Syrie a commencé.

Le directeur de la Direction générale des antiquités et des musées, Muhammad Nazir Awad, a dit dans une déclaration à SANA : ” L’accord avec le Musée national d’Oman prévoyait la spécification des pièces et de leur nombre, et la manière de les expédier vers le sultanat d’Oman afin d’être restaurées, puis exposées au Musée national d’Oman afin que ses visiteurs, du monde entier, puissent en apprendre davantage sur la civilisation syrienne”.

Awad a souligné que les experts de la Direction des laboratoires de la Direction générale des antiquités et des musées sont en mesure de restaurer ces pièces archéologiques, mais que cette coopération s’inscrit également dans le cadre de l’accord de coopération entre les deux pays à travers la restauration de musées, de bâtiments historiques et de pièces archéologiques, dont la plus récente a été la restauration des bâtiments de la Citadelle d’Alep endommagés à la suite du tremblement de terre du 6 février dernier.

Concernant la coopération du Musée national d’Oman avec des experts russes dans ce domaine, Awad a déclaré : « Le Musée omanais dispose d’un laboratoire pour la restauration d’antiquités de différents types et tailles, et dans le domaine des grandes pièces de pierre, il sollicite l’aide d’experts spécialisés dans ce domaine, parmi lesquels des experts russes du Musée de l’Ermitage ».

Les médias russes ont cité les propos du secrétaire général du Musée national d’Oman, Jamal bin Hassan Al-Moussawi: ” 207 pièces ont été restaurées au cours de la première phase entre 2021 et 2022 à Mascate, et nous recevrons le deuxième lot de pièces archéologiques de Syrie, comprenant entre 200 et 300 pièces. Le travail de restauration se poursuivra pendant deux ans, et nous ferons également appel à des experts russes pour participer aux travaux de restauration “.

Al-Moussawi a ajouté : « Des spécialistes de l’Ermitage travaillent au sultanat d’Oman, dans l’enceinte du Musée national, pour restaurer les antiquités de la ville de Palmyre, tandis que des spécialistes omanais travaillaient à restaurer les éléments restants ».

Al-Moussawi a souligné que cette coordination et cette expérience de travail uniques au niveau international entre le ministère de la Culture – Direction des Antiquités et des Musées de Syrie, le Musée national d’Oman et le Musée de l’Ermitage n’existent nulle part ailleurs.

M.Ch.

Check Also

Al-Hujaimie et Abdelmoula examinent les efforts de l’Irak et de l’ONU pour apporter de l’aide humanitaire au peuple syrien

Damas-SANA/ Le chargé d’Affaires de l’ambassade irakienne à Damas, Yassin Charif al-Hujaimie, a examiné avec …