12  pays arabes participent à la réunion du bureau permanent de l’Union générale des écrivains à la bibliothèque al-Assad à Damas

Damas-SANA/Damas a accueilli aujourd’hui les travaux du Conseil des écrivains arabes, avec la participation des délégations de 12 pays arabes, en plus de la Syrie, sous le titre « Des écrivains pour l’arabisme » à la Bibliothèque nationale al-Assad de Damas.

Les délégations participantes comprend des chercheurs et des poètes représentant des syndicats, des associations et des familles et des sociétés littéraires arabes qui présenteront leurs productions intellectuelles et créatives dans les deux jours.

La réunion comprend la signature d’un accord entre l’Union des écrivains arabes de Syrie et l’Association omanaise des écrivains omanais en vue d’élargir les relations culturelles et les relations littéraires et intellectuelles entre les deux pays frères.

Le président de l’Union des écrivains arabes, Mohammad al-Horani, a déclaré dans son allocution que la rencontre des intellectuels arabes à Damas, capitale de l’arabisme et de la résistance est la preuve la plus solide que la conscience de cette nation est toujours vivante et active, soulignant que la culture est le principal pilier de la construction de la nation et sa cohésion pour l’avancement de la culture et des connaissances et la résistance de la nation face au terrorisme et au sionisme.

Al-Horani a mis l’accent sur la nécessité de travailler sérieusement et avec dévouement pour l’unité de l’action arabe dans le domaine culturel, surtout dans ces circonstances qui menacent l’existence de la nation et sa culture.

De son côté, le secrétaire général de l’Union générale des écrivains arabes, Aladdin Abdel Hadi dans son allocution au nom de milliers d’écrivains et d’intellectuels arabes a déclaré l’attachement à la culture de la résistance, qui s’est dressée comme un barrage impénétrable, inébranlable devant toutes les attaques qui affectent la pensée et la culture.

La Conseillère spéciale à la Présidence de la République, Dr. Buthaina Chaabane, dans une déclaration aux journalistes, a fait état des efforts déployés par les écrivains et intellectuels arabes qui ont participé à cette réunion et des difficultés rencontrées pour la tenir à Damas.

Chaabane a salué chaque pays arabe résistant et qui croit que la renaissance culturelle arabe de la résistance est un modèle à suivre, non seulement dans le monde arabe mais dans le monde entier.

M.Ch.

Check Also

L’éphéméride du 31 janvier

Ci-après l’éphéméride du 31 janvier : -1915 : L’Allemagne utilise le gaz toxique contre les …