Sabbagh : L’amélioration de la situation humanitaire en Syrie nécessite l’annulation des mesures coercitives occidentales visant les Syriens

New York-SANA / L’ambassadeur permanent de la Syrie auprès de l’ONU, Bassam Sabbagh, a affirmé que les Etats-Unis et leurs alliés continuent à entraver les initiatives relatives au retour des réfugiés syriens et poursuivent la tromperie médiatique en prétendant que le climat pour leur retour n’est pas approprié.

Lors d’une séance tenue par le Conseil de sécurité, Sabbagh a indiqué que la Syrie poursuit ses efforts pour faciliter le retour des réfugiés à leur patrie, soulignant que la coopération de la Syrie avec les pays amis, l’ONU et les organisations internationales avait contribué au retour de nombreux parmi eux.

« L’amélioration de la situation humanitaire en Syrie nécessite l’annulation des mesures occidentales coercitives et unilatérales visant tous les Syriens », a-t-il dit.

Sabbagh a fait allusion à la catastrophe qui menace un million citoyens à Hassaké et dans sa banlieue à cause de la coupure par l’occupant turc, les groupes terroristes vassaux et les milices séparatistes de l’eau dans la station de pompage d’eau, Alouk, assurant que le Conseil de sécurité doit immédiatement intervenir pour obliger le régime turc à remettre en fonction la station d’Alouk et appliquer les conventions internationales sur le pompage à nouveau de l’eau du fleuve de l’Euphrate.

Sabbagh a également souligné la nécessité que le Conseil de sécurité mette fin au mécanisme échoué de l’accès de l’aide via les frontières, vu qu’il viole la souveraineté de la Syrie et qu’il déforme et politise l’action humanitaire.

Sabbagh a indiqué que la zone de Daraa al-Balad avait connu un grand escalade dans les actes hostiles menés par les groupes terroristes armés qui avaient transgressé sur ordre de leurs commanditaires extérieurs des accords d’accalmie, ajoutant que les terroristes à Daraa avaient assassiné 250 éléments de l’armée et de la police, 18 présidents de municipalité et plus de 115 citoyens et que le nombre de blessés avait atteint environ 500 civils et militaires.

«La Syrie insiste sur son rejet absolu des allégations mensongères incluses dans les communiqués de certains pays sur la situation à Daraa et regrette en même temps la déformation par l’ « équipe de l’action humanitaire » de la réalité de la situation sur le terrain », a-t-il fait noter.

Sabbagh a souligné que la Syrie s’étonne de l’ignorance par certains membres du Conseil de sécurité des agressions israéliennes répétées contre ses territoires et des retombées de ces agressions sur la sécurité et la stabilité de la région.

Il a en outre affirmé que la Syrie insiste sur l’importance du respect des références du Comité de débat de la constitution et de la non-ingérence dans son action.

A.Ch.

Check Also

Le ministre des Finances examine avec l’ambassadeur de Bahreïn les moyens de renforcer la coopération financière et bancaire

Damas-SANA/ Le ministre des Finances, Dr Kinan Yaghi, a examiné avec l’ambassadeur du Royaume de …