L’état-major russe : L’attaque terroriste menée par le « Front Nosra » au nord de Hama est une violation de l’accord d’Astana

Moscou / L’état-major russe a assuré que l’attaque terroriste menée hier par le « Front Nosra » contre les positions de l’armée syrienne au nord de Hama est une violation de l’accord sur la zone de désescalade conclu lors de la réunion Astana 6.

Dans un communiqué rapporté aujourd’hui par le site-web de « Russia Today », l’état-major russe a indiqué que les services de renseignement américains avaient incité à cette attaque dans la zone de désescalade à Idleb au nord de la Syrie pour arrêter les victoires réalisées par l’armée syrienne à l’est de Deir Ezzor.

« Parmi les objectifs de l’attaque terroriste est l’expulsion de la police militaire russe du point qu’il utilise en vue d’observer la constance du désescalade là-bas », a-t-il fait noter.

En outre, le général Sergueï Roudskoï, chef du Commandement opérationnel principal de l’état-major russe, a fait savoir que les terroristes du « Front Nosra » et de leurs alliés des factions, qui ne veulent pas exécuter les accords de la cessation des hostilités, avaient mené l’attaque, en dépit des accords passés le 15 septembre à Astana, contre les positions des forces gouvernementales syriennes au nord et au nord-est de la ville de Hama dans la zone de désescalade à Idleb.

Il a souligné la neutralisation de 850 terroristes dans une opération à l’interne de la zone de désescalade, indiquant que trois militaires russes des forces d’opérations spéciales avaient été blessés dans l’attaque.

 

A.Chatta

Check Also

Poutine : La Russie se tient aux côtés du gouvernement syrien légitime dans sa guerre contre le terrorisme

Sotchi / Le président russe, Vladimir Poutine, a réitéré que son pays se tient aux ...