Jaafari : Le mutisme du CS devant les pratiques d'”Israël” l’a encouragé à poursuivre sa politique hostile

New York / Le représentant permanent de la Syrie auprès de l’ONU, Bachar Jaafari, a assuré que la poursuite du mutisme du Conseil de sécurité devant les pratiques de l’ennemi israélien l’avait encouragé à poursuivre sa politique hostile et à octroyer toute forme d’appui aux terroristes, notamment au “Front Nosra”.

Dans un communiqué lu lors d’une séance tenue hier au Conseil de sécurité sur “la situation au Moyen-Orient”, Jaafari a dit : “Depuis longtemps, nous avons mis en garde les pays membres contre le danger du changement du contenu et des références de l’article relatif à la situation au Moyen-Orient qui vise à le faire vider de son sujet fondamental, à savoir : La poursuite de l’occupation des territoires palestiniens, syriens et libanais par “Israël” et de les transgressions commises par ce dernier des résolutions onusiennes relatives à son retrait des territoires arabes occupés jusqu’à la ligne du 4 juin 1967″.

Et Jaafari de poursuivre : “Ce qui incite l’inquiétude est l’ignorance préméditée par le représentant du Secrétariat général de parler de la situation au Golan syrien occupé”.

Jaafari a réitéré la position constante de la Syrie quant au droit du peuple palestinien à l’autodétermination et à l’établissement de son Etat indépendant, avec al-Qods comme capitale et la garantie du droit au retour des réfugiés palestiniens conformément à la résolution N°194 de l’an 1948.

En outre, Jaafari a assuré que le mutisme du Conseil de sécurité devant les pratiques d”‘Israël” l’avait encouragé à poursuivre la politique de l’occupation et à violer l’accord du désengagement des forces au Golan syrien occupé et des résolutions onusiennes y relatives, notamment celles concernant la lutte contre le terrorisme.

Jaafari a affirmé qu'”Israël” est la seule partie qui possède un arsenal d’armes nucléaires, biologiques et chimiques sous les auspices et la protection des membres permanents du Conseil, faisant savoir qu’ “Israël” avait refusé à plusieurs reprises toute initiative visant à vider le Moyen-Orient des armes de destruction massive.

Le représentant permanent de la Syrie auprès de l’ONU a, de même, réaffirmé que le droit souverain de la Syrie sur le Golan syrien occupé jusqu’à la ligne du 4 juin de l’an 1967 est inaliénable et il ne fait pas l’objet de négociation par n’importe quelle partie. “Nos territoires occupés et nos droits usurpés doivent être récupérés et les colons israéliens doivent quitter tôt ou tard le Golan syrien occupé”, a-t-il fait savoir.

Et Jaafari de conclure : “Le gouvernement de mon pays réclame d’exercer des pressions sur “Israël” pour mette en liberté le combattant syrien, Sedqi Maqet, et le jeune homme, Amal Abou Saleh, qui se trouvent dans les geôles israéliennes sous des conditions non humanitaires”.

Razane/R.B.

Check Also

Zakharova : Le mécanisme de l’enquête conjoint sur l’usage d’armes chimiques en Syrie a échoué à mener une enquête objective

Moscou / La Porte-parole du ministère russe des AE, Maria Zakharova, a affirmé que le ...