Lavrov : Moscou s’inquiète des mesures prises par les forces turques au nord de la Syrie

Moscou / Le ministre russe des AE, Sergueï Lavrov, a indiqué dans un appel téléphonique avec le ministre du régime turc des AE, Mevlüt Çavuşoğlu, que Moscou s’inquiète des mesures prises par les forces turques et les groupes de l’ “opposition”, dominés par Ankara, au nord de la Syrie, ainsi que de leur impact sur le règlement de la crise dans ce pays.

Dans un communiqué, le ministère russe des AE a indiqué que les deux parties avaient échangé les points de vue sur les développements de la situation en Syrie.

“Les deux parties ont convenu de la poursuite par les experts des consultations pour coopérer dans l’application des résolutions du Conseil de sécurité relatives à la Syrie”, a fait noter le ministère.

Zakharova : Il faut coordonner avec le gouvernement syrien pour toute opération en Syrie

La porte-parole du ministère russe des AE, Maria Zakharova, a affirmé la nécessité de s’engager au droit international et de coordonner avec le gouvernement syrien pour toute opération en Syrie, affirmant que toute opération menée contre les terroristes ne doit pas viser les civils.

Dans une conférence de presse qu’elle a tenue aujourd’hui à Moscou, Zakharova a émis son espoir de profiter de l’expérience de l’évacuation des “hommes armés” de Daraya à Ghouta ouest pour l’élargir dans d’autres zones, estimant que la sortie des “hommes armés” de Daraya signifie l’élimination d’un des foyers principaux des gangs armés au sud-est de Damas.

Zakharova a indiqué que cette expérience mérite d’être soutenue par la communauté internationale, appelant à l’utiliser en tant qu’exemple à suivre dans les réconciliations locales dans d’autres zones en Syrie.

« Il faut régler la question de la séparation entre les terroristes et la soi-disant “opposition modérée” en Syrie », a-t-elle dit.

Zakharova a indiqué que Moscou qualifie d’«incompatibles» les actes des Etats-Unis à l’égard de la crise en Syrie.

Et Zakharova de poursuivre : «Nous attirons à nouveau l’attention sur la nécessité de s’engager au droit international et de coordonner toute opération militaire sur les territoires d’un pays souverain avec son gouvernement légitime».

Elle a appelé le régime turc, qui déclenche une agression militaire contre les territoires syriens dans la ville de Jarablos sous prétexte de la lutte contre Daech, à être vigilant dans le choix de ses cibles et à éviter de porter des frappes aléatoires, y compris les zones où se trouvent les Kurdes.

R.F. / A. Chatta

Check Also

Les Golanais réclament aux organisations internationales de faire pression sur les autorités de l’occupation pour ouvrir le point de passage de Quneitra

Quneitra/Les concitoyens du Golan syrien occupé ont réclamé aux organisations internationales de faire pression sur …