La Syrie réitère son appel à obliger l’entité israélienne à libérer tous les détenus syriens

New York / La Syrie a affirmé la nécessité que le Conseil de sécurité mette fin aux violations de l’entité israélienne et protège le peuple palestinien sur les territoires occupés conformément à la charte de l’ONU.

Dans un communiqué lu devant les participants à une séance du Conseil de sécurité sur la situation au Moyen-Orient, le chargé d’affaires par intérim à la Mission permanente de la république Arabe Syrienne auprès de l’ONU, Monzer Monzer, a souligné la détérioration de la situation sur les territoires arabes occupés du fait de la poursuite des pratiques agressives et répressives d’Israël contre le peuple palestinien, de la colonisation et de sa violation du droit international et des droits de l’Homme.

« Certains pays membres du Conseil en protégeant Israël l’ont encouragé à poursuivre ses pratiques, ses agressions et ses violations, ce qui augmente la chance de l’explosion de la situation dans la région», a estimé Monzer qui a fustigé certains membres du Conseil de sécurité, qui continuent à ignorer les moindres droits des Palestiniens, dont l’établissement de son propre Etat sur leurs territoires.

Monzer a appelé l’ONU à assumer ses responsabilités et à traiter avec sérieux la situation amère survenue en raison des pratiques systématiques d’Israël au Golan syrien occupé.

«Il faut obliger Israël à cesser ses violations systématiques des droits de l’Homme, sa politique de colonisation et de confiscation des terres, de terrorisme, de discrimination raciale et le vol des sources naturelles du Golan », a insisté Monzer qui a aussi appelé à mettre fin à la politique d’arrestation arbitraire, adoptée contre les citoyens syriens au Golan occupé et à obliger Israël à élargir tous les détenus syriens.

Il a également évoqué le soutien apporté par Israël aux terroristes dans la zone de désengagement au Golan syrien.

Monzer s’en est, de même, pris à certaines délégations du Conseil de sécurité qui continuent à défendre Israël et à camoufler ses crimes en faisant des communiqués de tromperie sur la Syrie à chaque fois qu’Israël accentue son agression contre le peuple palestinien pour détourner l’attention des crimes israéliens et alléger la pression internationale sur Israël.

Lors de la même séance, le représentant russe auprès des Nation unies, Vitali Tchourkine, a appelé à ne pas rater l’opportunité de parvenir à un règlement politique de la crise en Syrie, et critiqué en même temps les explications unilatérales faites par certains pays de la résolution du Conseil de sécurité N° 2254.

Selon l’Agence de presse russe «Sputnik», Tchourkine a fait savoir que certains pays membres du Conseil de sécurité continuent à susciter l’ambiguïté, en faisant des explications unilatérales de ladite résolution.

Il a assuré que la Russie continue à fournir le soutien militaire sur demande des autorités syriennes pour lutter contre Daech et les autres réseaux terroristes.

D’autre part, le représentant de l’Argentine a affirmé que le règlement politique est le seul moyen de mettre fin à la crise en Syrie de façon à protéger son indépendance et son intégrité territoriale.

Il a mis en garde contre les risques des réseaux terroristes se trouvant en Syrie et en Irak d’attiser la situation dans la région et appelé au retrait israélien des territoires occupés.

L.A. / A. Chatta

Check Also

Un séisme de magnitude 4.1 sur l’échelle de Richter frappe le nord-est de Damas

Damas-SANA/ Un séisme de magnitude 4.1 sur l’échelle de Richter a frappé aujourd’hui le nord-est …