L’ambassadeur Ala : Importance de mettre fin aux crimes israéliens contre le peuple palestinien

Le Caire-SANA/ Le représentant permanent de la Syrie auprès de la Ligue des États arabes, l’ambassadeur Hussam Eddine Ala, a réaffirmé la position de la Syrie appelant à une cessation immédiate et non temporaire de l’agression israélienne contre Gaza et à la mise d’une fin au siège immoral contre la bande de Gaza, soulignant la nécessité d’utiliser tous les outils de pression politiques, diplomatiques et économiques pour mettre fin aux crimes israéliens contre le peuple palestinien.

Dans une allocution qu’il a prononcée lors de la réunion des délégués permanents auprès de la Ligue des États arabes, à l’occasion de la journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien, l’ambassadeur Ala a souligné que l’entité de l’occupation israélienne continue de tuer, torturer et affamer le peuple palestinien.

L’ambassadeur Ala a évoqué les tentatives continues par l’entité de l’occupation d’aggraver la situation dans la région, en élargissant ses agressions contre les territoires libanais et syriens, y compris sa récente agression contre l’aéroport international de Damas, ce qui confirme la nature raciste et criminelle de cette entité et lui impute la responsabilité de menacer la paix et la sécurité internationales.

Et l’ambassadeur Ala de poursuivre : « La République arabe syrienne condamne l’agression de l’occupation israélienne et ses crimes dans la bande de Gaza, ainsi que ses violations flagrantes et systématiques des droits de l’homme et du droit international humanitaire dans tout le territoire palestinien occupé ».

Il a fait savoir que la Syrie affirme son rejet catégorique des prétextes de tromperie et des fausses interprétations juridiques du principe d’autodéfense, promus par les États-Unis et leurs alliés de l’OTAN, pour justifier le soutien militaire et politique à l’entité de l’occupation israélienne, et pour défendre ses crimes, le comportement qui va au-delà de la pratique de la politique de double critère, et rend les pays susmentionnés des partenaires dans ces crimes.

« Dans ce contexte, la Syrie affirme son ferme soutien aux droits inaliénables du peuple palestinien, y compris son droit légitime à l’autodéfense, son droit à l’autodétermination, au retour, et à l’établissement de son État indépendant, avec al-Qods pour capitale, et à la mise d’une fin à l’occupation israélienne des territoires palestiniens et arabes occupés en 1967, y compris le Golan syrien occupé et les territoires libanais occupés ».

R.F.

Check Also

96 martyrs, bilan des massacres de l’occupation dans la bande de Gaza au cours des dernières 24 heures

Al-Qods occupé – SANA / Le ministère palestinien de la Santé a annoncé que l’occupation israélienne …