Sabbagh : La persistance des pays occidentaux dans leurs pratiques hostiles à la Syrie entrave le rétablissement de la stabilité

New York-SANA / L’ambassadeur permanent de la Syrie auprès de l’ONU, Bassam Sabbagh, a souligné que la persistance des pays occidentaux et de leurs alliés dans leurs pratiques hostiles à la Syrie et leurs violations permanentes des principes du droit international et de la Charte des Nations Unies entravent les efforts qu’elle déploie pour rétablir la stabilité, soulignant la nécessité de mettre fin à la présence militaire étrangère illégale et de lever immédiatement les mesures coercitives unilatérales imposées au peuple syrien.

Lors d’une séance tenue aujourd’hui par le Conseil de sécurité sur la situation en Syrie, Sabbagh a fait savoir que les efforts déployées par le gouvernement syrien pour rétablir la stabilité économique et sociale afin d’améliorer les conditions de vie des Syriens se heurtent à la persistance de certains pays occidentaux et de leurs alliés dans leurs pratiques hostiles et leurs violations permanentes des principes du droit international et des dispositions de la Charte des Nations Unies.

Sabbagh a indiqué que la décision prise récemment par l’administration américaine concernant l’octroi d’une autorisation pour mener des activités économiques dans des zones définies dans le nord-est et le nord-ouest de la Syrie, lesquelles sont sous le contrôle de la milice séparatiste des « FDS » et des réseaux terroristes, représente un soutien direct de l’administration américaine à ces entités illégales.

Sabbagh a souligné que la tenue ce mois de la soi-disant « conférence de Bruxelles », à la lumière de la non-invitation permanente de la Syrie, de l’exclusion de la participation de la Russie à la conférence et de l’absence de parrainage international, signifie qu’elle est devenue un rassemblement des pays occidentaux connus pour leur politisation des questions humanitaires.

Sabbagh a ajouté que ces politiques hostiles à la Syrie avaient été accompagnées d’actes d’agression militaire directe menés par les forces d’occupation israéliennes contre les territoires syriens, dont le dernier était l’agression qu’elles ont déclenché le vendredi, 13 mai en cours, contre certaines zones dans la région centrale et qui y a fait 5 martyrs, dont un civil et 7 blessées, dont une fillette, a également causé des dégâts matériels et la provocation de plusieurs incendies dans les forêts de la banlieue de Mussiyaf.

Sabbagh a indiqué que cette agression israélienne avait été accompagnée d’attaque terroriste menée par les réseaux terroristes dans le nord-ouest de la Syrie contre des unités de l’armée arabe syrienne, ce qui y a fait dix soldats martyrs et d’autres blessés, ce qui confirme une fois de plus la coordination permanente entre les autorités d’occupation israéliennes et leurs agents terroristes.

Sabbagh a souligné que la Syrie affirme que la cessation de la présence militaire étrangère illégale, la levée immédiate et inconditionnelle des mesures coercitives unilatérales et l’augmentation du nombre et de la qualité des projets de rétablissement précoce et de développement sont le seul moyen d’améliorer la situation humanitaire en Syrie et d’atteindre des objectifs de développement durable.

R.khallouf / A.Ch.

Check Also

La Russie met en garde le régime de Kiev contre la poursuite du bombardement de sites civils sur son territoire

Moscou-Sana/ Le ministère russe des Affaires étrangères a mis en garde le régime de Kiev …