le processus de la régularisation commence au centre de Deir Hafer et se poursuite au centre de Maskanah dans la banlieue d’Alep

Alep-SANA /Le centre de régularisation a été ouvert aujourd’hui dans la ville de Deir Hafer dans la banlieue est d’Alep pour recevoir et régulariser les situations des personnes recherchées de civils et militaires en vertu du décret d’amnistie, au milieu de grand afflux de citoyens et d’habitants souhaitant de régulariser leurs situations et retourner à pratiquer leur vie normale dans leurs villages.

Lors de l’ouverture du centre, une tente de patrie a été installée dans laquelle se sont réunis les dignitaires et les notables des tribus arabes et les habitants de la région.

Le chef du conseil municipal de Deir Hafer, Othman Al-Mustafa, a souligné dans son allocution que le centre de régularisation aujourd’hui à Deir Hafer intervient dans le cadre du décret d’amnistie promulgué par le président Bachar al-Assad et des efforts de l’État syrien et en réponse à la volonté des citoyens de régulariser  leurs situations  et de retourner à la patrie , appelant les notables des tribus à connecter avec leurs fils afin de les exhorter à retourner dans leurs régions et de contribuer à la reconstruction de leur pays.

Un certain nombre de personnes qui avaient afflué au centre de régularisation et régularisé leurs situations, ont exprimé leur satisfaction quant aux procédures et facilités mises en place pour qu’elles retournent à leur vie normale.

De même, le centre de la régularisation à Maskanah dans la banlieue orientale, a connu un afflux remarquable de personnes englobées dans le processus de régularisation, au milieu de procédures et de facilités octroyées par les comités

A.Saijary/R.Bittar

Check Also

Le coordinateur des activités de l’ONU en Syrie : 94 % des personnes séquestrés au camps d’al-Hol sont des femmes et enfants

Hassaké-SANA/Le coordinateur résident des activités de l’ONU en Syrie, Imran Riza, a annoncé que 94 …