Iran : il faut abolir les mesures coercitives imposées à la Syrie

New York -SANA/La représentation de l’Iran auprès des Nations Unies a réitéré la nécessité de lever les mesures coercitives unilatérales imposées à la Syrie, d’arrêter le pillage de ses richesses et d’accélérer la satisfaction des besoins de son peuple.

Lors d’une réunion tenue hier par le Conseil de sécurité, la représentante iranienne adjointe aux Nations Unies, Zahra Erchadi, a indiqué que le peuple syrien souffre depuis plus de 10 ans de problèmes humanitaires dus au terrorisme et à la guerre qui lui est imposée, soulignant à cet égard qu’une sérieuse responsabilité politique et morale incombe à la communauté internationale envers la Syrie et son peuple.

Erchadi a appelé à aider la Syrie pour reconstruire ce qui a été détruit par le terrorisme, y compris la restauration rapide des installations de l’eau, de santé, de traitement, d’éducation et de logement, soulignant que son pays poursuivra son soutien à la Syrie pour surmonter les défis qu’elle est confrontés.

Erchadi a également insisté sur la nécessité de la sortie complète des forces étrangères qui se trouvent illégalement sur le territoire syrien, l’éradication des terroristes et le respect de la souveraineté et de l’intégrité territoriale du pays.

B.D./R.B.

Check Also

La Syrie examine avec une organisation onusienne l’accélération de la riposte aux exigences des personnes déplacées rapatriées à leurs zones  

Damas-SANA/Le ministre de l’Administration locale et de l’Environnement, Hussein Makhlouf, a examiné avec le Haut-Commissaire …