La déclaration finale de la réunion internationale sous la formule d’Astana insiste sur le respect de la souveraineté et l’intégrité territoriale de la Syrie et sur la poursuite de la lutte anti-terroriste

Noursoultan -SANA / Les pays garants du processus d’Astana ont affirmé leur engagement à la souveraineté, l’indépendance et l’intégrité territoriale de la Syrie, et à la poursuite de l’action commune dans la lutte contre le terrorisme sous toutes ses formes en Syrie, et leur refus de tous les agendas séparatistes visant à porter atteinte à la souveraineté de ce pays.

Dans une déclaration publiée au terme de la 16e réunion internationale sous la formule d’Astana, dans la capitale kazakh Noursoultan, les pays garants, la Russie, l’Iran et la Turquie, ont condamné les opérations terroristes qui visent les civils innocents en Syrie, insistant sur la poursuite de la coopération pour l’élimination des deux réseaux « Daech » et « Front Nosra » et tous les entités et les groupes liés à al-Qaïda et inscrits aux listes de l’ONU pour les réseaux terroristes.

« Les pays garants ont examiné en détail la situation dans la zone de désescalade à Idleb et affirmé la nécessité d’exécuter tous les accords conclus à ce sujet », selon la déclaration finale qui a souligné que les pays garants avaient aussi discuté de la situation au nord-est de la Syrie et s’étaient accordés que la sécurité et la stabilité dans cette zone ne peuvent être réaliser que sur la base de la préservation de la souveraineté de la Syrie.

La déclaration finale a exprimé le rejet de toutes les tentatives de créer une nouvelle situation sur le terrain sous prétexte de la lutte anti-terroriste, ainsi que du pillage des revenus du pétrole qui appartiennent à la Syrie.

Les pays garants ont, en outre, condamné les agressions israéliennes répétées contre les territoires syriens, qui constituent une violation du droit international, et exposent la sécurité et la stabilité dans la région au danger, appelant à les arrêter.

La déclaration affirme l’engagement à la relance du processus politique conduit par les Syriens eux-mêmes, en collaboration avec l’Onu et conformément à la résolution onusienne No 2254.

Selon la déclaration, les pays garants soutiennent l’action du comité de débat de la constitution via l’interaction continue avec les différentes parties du comité et avec l’émissaire spécial du secrétaire général de l’Onu pour la Syrie, Geir Pedersen, en tant que féliciteur pour garantir la durée et l’efficacité de l’action du comité, insistant que l’action du comité doit se faire sans aucune intervention étrangère ni des calendriers imposés de l’extérieur.

Les pays garants ont aussi exprimé leur vive préoccupation devant la situation humanitaire en Syrie, notamment à l’ombre de la propagation de la pandémie de corona, précisant que cette pandémie affecte la situation sociale, économique et humanitaire dans ce pays.

Les trois pays ont aussi affirmé leur refus de toutes les mesures coercitives unilatérales imposées à la Syrie, qui se contredisent avec le droit international, et la Charte des Nations Unies, notamment à l’ombre de la propagation de la pandémie de Coronavirus.

Les participants ont jugé nécessaire d’augmenter les aides humanitaires à tous les Syriens et partout dans le pays sans discrimination, ni politisation ou conditions préalables pour améliorer la situation humanitaire et réaliser un progrès dans le règlement politique.

Ils ont appelé la communauté internationale et l’ONU à renforcer leurs aides à la Syrie dans le processus de la reconstruction des infrastructures et l’opération de déminage.

Ils ont réclamé de faciliter le retour sûr et volontaire des réfugiés et des déplacés syriens vers leurs zones d’origine dans le pays.

Les pays garants ont décidé, enfin, de tenir la 17 réunion internationale sous la formule d’Astana sur la Syrie à Noursoultan avant la fin de l’année en cours, en tenant compte de la situation de propagation de la pandémie de Coronavirus.

L.A.

 

Check Also

Les services compétents à Daraa avortent une tentative de contrebande d’une quantité de stupéfiants vers la Jordanie

Daraa – SANA/ Les services compétents à Daraa ont déjoué une tentative de contrebande d’une …