Au 39e souvenir de la grève globale contre la décision d’annexion injuste, les Golanais s’attachent toujours à leur patrie-mère

Damas-SANA / Nos compatriotes au Golan syrien occupé commémorent demain le 39e souvenir de la grève globale contre la décision d’annexion du Golan prise par l’occupant israélien, en s’attachant à leur identité arabe syrienne et à la poursuite de la lutte contre les plans coloniaux israéliens dans le Golan jusqu’à sa libération et son retour à la patrie.

Les Golanais ont mené leur grève globale le 14 février 1982 en défiant la décision de la Knesset israélienne d’annexer le Golan occupé et en rejetant l’imposition de l’ « identité israélienne » et la décision d’annexion injuste.

Après la proclamation de la grève, les forces d’occupation israéliennes ont assiégé les villages et les localités dans le Golan, y ont interdit l’accès de la nourriture et y ont déconnecté le courant électrique pour leur faire pressions et leur obliger à mettre fin à la grève.

En riposte au siège, les Golanais ont mené durant la grève des confrontations brutales contre les forces d’occupation, dont notamment la bataille d’identité menée au 1er avril 1982 après que les forces d’occupation aient pris d’assaut un certain nombre de villages.

Après plus de cinq mois de la grève, l’entité d’occupation a été obligée d’obtempérer aux revendications des habitants et de renoncer à ses plans raciaux d’imposer la « nationalité israélienne » aux Golanais.

A.Ch.

Check Also

Devant le président al-Assad, al-Jaafari prête serment en tant qu’ambassadeur de Syrie en Russie

Damas-SANA/ Devant le président Bachar al-Assad, Bachar al-Jaafari a prêté serment en tant qu’ambassadeur de …