Bachelet met en garde contre l’aggravation des crimes dans les zones occupées par le régime turc

Genève-SANA / Michelle Bachelet, Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, a mis en garde contre l’aggravation des violations du droit de l’homme perpétrées par les forces du régime turc et les réseaux terroristes qu’il soutient dans les zones occupées dans le nord de la Syrie.

Dans un communiqué publié aujourd’hui par le site web du Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l’homme, Bachelet a fait allusion à de grandes violations durant les derniers mois dans la zones précitées, dont Ifrine, Ras Ain et Tell Abyadh, où des actes de meurtre, d’enlèvement et de confiscation de terres et de propriétés et des actes de déplacement forcé ont lieu.

« Les accrochages entre les réseaux terroristes pour se partager des sphères d’influence sans prendre en compte la vie des habitants font davantage de victimes parmi les civils et causent la destruction d’infrastructures », a-t-elle dit.

Elle a en outre indiqué que les réseaux terroristes appartenant aux forces d’occupation turques et qui s’emparent de la station de pompage d’eau d’Alouk dans la ville de Ras Ain avaient coupé d’eau d’une manière répétée, ce qui a négativement influé sur l’accès d’eau potable à environ un million de personnes dans la ville de Hassaké et dans les zones périphériques.

A.Ch.

Check Also

L’occupation turque et ses mercenaires terroristes attaquent aux obus les villages de la banlieue nord de Hassaké

Hassaké – SANA /Les forces d’occupation turques et leurs mercenaires des réseaux terroristes ont attaqué …