Ticker

Rohani : Nécessité de poursuivre la lutte contre le terrorisme

Téhéran /   Le président iranien, Hassan Rohani, a affirmé que la présence américaine illégale en Syrie y avait dégradé la situation, soulignant l’importance de mettre fin prochainement à cette présence qui n’aboutit qu’à l’escalade de la situation.

Dans une allocution qu’il a prononcée aujourd’hui à l’ouverture du sommet, tenu à Téhéran, des pays garants du processus d’Astana « la Russie, l’Iran et la Turquie », Rohani a affirmé la nécessité de poursuivre la lutte contre le terrorisme jusqu’à l’éradication des groupes terroristes, notamment à Idleb.

Rohani a souligné la poursuite du partenariat entre les pays garants jusqu’au retour des personnes déplacées et au rétablissement de la sécurité et la stabilité en Syrie.

De son côté, le président russe, Vladimir Poutine, a affirmé : «L’Etat syrien a le droit de prendre le contrôle de tous ses territoires, y compris Idleb, dernier rassemblement des terroristes ».

Dans une allocution qu’il a prononcée lors du sommet, Poutine a indiqué que 95% des territoires syriens avaient été libérés, ajoutant que les terroristes qui étaient restés se positionnent dans la zone de désescalade à Idleb, tentent d’entraver l’accord sur l’arrêt des combats et exécutent de provocations, dont l’usage d’armes chimiques.

Dans une conférence de presse tenue au terme du sommet, Rohani a qualifié de « réussi et fructueux » le sommet tenu entre les présidents des pays garants.

Il a fait savoir que le sommet avait porté sur la présence illégale des forces américaines en Syrie, précisant que cette présence entrave le règlement de la crise.

Pour sa part, Poutine a rejeté les efforts visant à utiliser la protection des civils en Syrie comme prétexte afin d’y sauver les terroristes.

R.F. / A. Chatta

Check Also

Les universités d’Alep et de Tichrine signent deux mémorandums d’entente sur la coopération scientifique avec l’Université technique iranienne de Malik Achtar

Damas-SANA / Les deux universités d’Alep et de Tichrine ont signé deux mémorandums d’entente sur …