Hallaq : Toutes les forces militaires hostiles sortiront de la Syrie

New York / Le chargé d’affaires par intérim de la Mission permanente de la Syrie à l’ONU, le ministre conseiller, Abdullah Hallaq, a affirmé que l’armée arabe syrienne et ses alliés poursuivent la libération des zones contrôlées par les groupes terroristes, faisant savoir que toutes les forces militaires hostiles sortiront des territoires syriens.

Dans une intervention qu’il a faite lors d’une séance du Conseil de sécurité sur la situation humanitaire en Syrie, Hallaq a assuré que le gouvernement syrien est le plus qui s’attache à l’octroi de l’aide humanitaire à tous ses citoyens partout en Syrie.

Hallaq a indiqué que le devoir constitutionnel et juridique avait impliqué de la part du gouvernement syrien des opérations militaires pour débarrasser les civils des pratiques des groupes terroristes qui les avaient pris comme des boucliers humains pendant des années.

« Les Nations unies doivent augmenter la coordination avec les parties nationales syriennes non pas avec des entités fabriquées dépendant des réseaux terroristes », a-t-il fait noter.

Et Hallaq de poursuivre : « La Syrie affirme que les mesures économiques coercitives et unilatérales imposées à elle par l’Union européenne et les Etats-Unis entravent l’octroi des besoins de première nécessité des Syriens ».

Hallaq a fait savoir que certains gouvernements et parties se concentraient sur la protection des groupes terroristes qui se déployaient dans le sud de la Syrie, en particulier les éléments de l’organisation « Casques blancs » affiliée au réseau terroriste du Front Nosra.

Il a précisé que le briefing fait par la représentante du Secrétaire général de l’ONU sur les enfants aux conflits armés avait délibérément ignoré les informations que le gouvernement syrien avait présentées au Secrétariat général sur le fait que ce dont les enfants font l’objet en Syrie est dû aux pratiques des groupes terroristes.

Hallaq a dit que le briefing et le rapport se basent sur des informations non crédibles données par des sources suspectes affiliées aux réseaux terroristes.

Et Hallaq d’ajouter : « Les allégations incluses dans le briefing et le rapport ont été démenties par les témoignages des civils auxquels l’armée arabe syrienne avait assuré la sortie des zones assiégées par les groupes terroristes pendant des années ».

Hallaq a indiqué que le gouvernement syrien rejette de faire mention des « cas corroborés » sur son enrôlement des enfants.

De son côté, le vice-ambassadeur de la Russie à l’ONU a réitéré la condamnation par son pays des attentats terroristes qui s’étaient produits à Soueidaa, disant : « Il faut que les auteurs de ces attentats soient sanctionnés avec fermeté ».

Pour sa part, l’ambassadeur permanent de la Chine à l’ONU a, lui aussi, dénoncé les attentats terroristes qui avaient visé Soueidaa avant-hier, appelant la communauté internationale à consolider la coopération dans la lutte antiterroriste.

A. Chatta

Check Also

Entretiens approfondis syro-russes à Moscou sur l’élargissement de la coopération dans les différents secteurs

Moscou-SANA / Une séance d’entretiens syro-russes, présidée par les deux présidents des deux comités mixtes …