Damas : La présence de toute force militaire étrangère en Syrie sans son admission est une occupation

Damas / Le ministère des AE et des Expatriés a affirmé que la présence de toute force militaire étrangère sur les territoires de la République arabe syrienne, sans son admission franche, constitue une agression et une occupation, réclamant au Conseil de sécurité de mettre fin aux agressions du régime turc contre la souveraineté, l’unité et l’intégrité territoriale de la République arabe syrienne.

Dans un message qu’il a adressé au Secrétaire général de l’ONU et au président du Conseil de sécurité sur la poursuite des violations du régime turc des principes du droit international et de ses agressions perpétuelles de la souveraineté, de l’unité et de l’intégrité territoriale de la République arabe syrienne, le ministère a dit : « Le régime turc poursuit ses mensonges et tentent de justifier ses agressions militaires contre la République arabe syrienne en se basant sur le concept de l’autodéfense à l’article 51 de la Charte, à l’instar de ce que la soi-disant « Coalition internationale », conduite par les Etats-Unis, pour justifier ses crimes terribles contre les civils innocents en Syrie ».

Le ministère a assuré que l’opération militaire turque au nord de la Syrie est une agression flagrante contre la République arabe syrienne et constitue une violation des dispositions de la Charte, soulignant que la nouvelle agression turque avait fait des centaines de martyrs et de blessés parmi les civils et causé le déplacement des dizaines de milliers des Syriens de leurs maisons, notamment de la ville d’Ifrine et des villages périphériques, et la destruction des infrastructures et des biens culturels et historiques, dont le temple antique d’Ain Dara, remontant au 1er millénaire avant J.C., dans la banlieue nord d’Alep.

« La République arabe syrienne réclame au Conseil de sécurité de ne pas autoriser à n’importe quel pays de recourir à la force d’une manière se contredisant avec le droit international », a-t-il dit.

Le ministère a indiqué que le Conseil de sécurité doit assumer ses responsabilités dans la préservation de la paix et de la sécurité internationales et dans l’arrêt des agressions menées par le régime turc contre la souveraineté, l’unité et l’intégrité territoriale de la République arabe syrienne.

A.Chatta

Check Also

Détection de 9 nouveaux cas de contamination et de 14 cas de guérison de coronavirus

Damas-SANA / Le ministère de la Santé a fait allusion à la détection de 9 …