Les pays garantissant l’accord de cessation des hostilités en Syrie réitèrent leur attachement à l’intégrité territoriale de la Syrie

Astana / Les pays garantissant l’accord de cessation des hostilités en Syrie ont réitéré leur attachement à l’intégrité territoriale syrienne et à la recherche d’un règlement politique de la crise en Syrie.

La Déclaration finale de la réunion d’Astana, lue par le ministre kazakh des AE, Kairat Abdrakhmanov, fait savoir que les pays garantissant l’accord de cessation des hostilités en Syrie (La Russie, l’Iran et la Turquie) s’engagent à la souveraineté, à l’indépendance et à l’unité de la République arabe syrienne.

La Déclaration souligne que les pays garants accueillent favorablement les accomplissements réalisés dans la lutte contre le terrorisme en Syrie, en particulier contre le réseau terroriste « Daech » et affirment leur détermination à poursuivre la coopération en vue d’éradiquer définitivement « Daech », le Front Nosra et les autres réseaux terroristes définis par le Conseil de sécurité et d’interdire le transport des terroristes à d’autres pays et régions.

La Déclaration insiste sur l’importance d’adopter des pas internationaux urgents et actifs afin d’aider les Syriens à réaliser un règlement politique de la crise conformément à la résolution du Conseil de sécurité N°2254 et par le biais d’un processus global et transparent, conduit par les Syriens et qui aboutira à l’élaboration d’une nouvelle constitution soutenue par le peuple syrien et à la tenue des élections avec la participation de tous les Syriens et sous l’égide de l’ONU.

La Déclaration fait allusion à la détermination des pays garants à interagir d’une manière étroite en vue de préparer la tenue d’une conférence de dialogue national syrien à Sotchi les 29 et 30 de janvier prochain avec la participation de toutes les catégories de la société syrienne.

La Déclaration assure que les pays garants tiendront une conférence préparatoire à Sotchi les 19 et 20 janvier prochain avant la tenue de la conférence.

En outre, Abdrakhmanov a indiqué au début de la séance plénière de la réunion d’Astana 8 que la cessation des hostilités en Syrie se poursuit depuis 12 mois, soulignant que ceci constitue un accomplissement magnifique des consultations permanentes à Astana.

« Le Kazakhstan poursuivra l’action pour parvenir à un règlement politique en Syrie », a-t-il dit, indiquant que les participants à la réunion d’Astana réaffirment qu’il n’y a pas de règlement militaire de la crise.

Bulletin français

Check Also

Le vice-premier ministre omanais examine avec l’ambassadeur Miyya les relations bilatérales et les moyens de les renforcer

Mascate -SANA/Le vice-premier ministre omanais pour les Affaires de la Défense, Shihab bin Tarik bin …