L’Assemblée du Peuple discute du budget du ministère du Tourisme pour la prochaine année

Damas/La commission des budgets et des comptes à l’Assemblée du Peuple a consacré sa séance tenue aujourd’hui à la discussion du budget d’investissement du ministère du Tourisme pour l’année 2018 qui s’élève à un milliard 251 millions de livres syriennes.

Les interventions des membres de l’Assemblée ont insisté sur la nécessité de réactiver le secteur touristique après le rétablissement de la stabilité dans un grand nombre de zones et de restaurer les souks patrimoniaux pour les exploiter au niveau touristique, mettant l’accent sur l’importance d’encourager le tourisme populaire et intérieur et de traiter la majoration des prix des services dans les établissements touristiques.

Le ministre du Tourisme a indiqué que son ministère a un plan pour la prochaine étape concernant la réhabilitation des infrastructures dans les sites touristiques et l’organisation de stages pour les travailleurs dans le secteur touristique.

La commission a également discuté du budget d’investissement du ministère de la Justice pour l’année 2018 qui s’élève à 2 milliards 797 millions de L.S.

Les membres de la commission ont abordé dans leurs interventions la nécessité d’exécuter le projet de l’informatisation de l’action judiciaire dans tous les gouvernorats.

Le ministre de la Justice le juge Hicham Chaar, a souligné l’importance de construire des palais de justice et de nouveaux tribunaux dans les différentes zones des gouvernorats en vue de satisfaire aux besoins des citoyens et de leur éviter plus de frais nécessaires à leur déplacement d’une zone à une autre pour suivre leurs droits et leurs affaires. Il a mis l’accent sur la nécessité de restaurer certains tribunaux endommagés du fait des actes des réseaux terroristes et d’élargir d’autres de manière à s’adapter avec le nombre des procès.

 

R.B.

Check Also

Trois blessés dans des attaques aux obus de mortier menées par les groupes armés contre la banlieue de Damas

Banlieue de Damas /Dans une nouvelle violation de l’accord sur la zone de désescalade à …