Le mouvement des non-alignés réclame au CS d’exercer des pressions sur l’entité sioniste pour enrayer son agression contre Gaza

Téhéran / Les participants à la réunion ministérielle de la commission de la Palestine au mouvement des non-alignés ont condamné l’agression israélienne contre le peuple palestinien sans armes à Gaza et le recours prémédité de l’entité sioniste à toute forme d’armes létales à l’encontre des civils palestiniens, notamment les femmes et les enfants.

Dans un communiqué publié au terme de leur réunion tenue aujourd’hui à Téhéran avec la participation d’une délégation syrienne présidée par Fayçal Miqdad, vice-ministre des AE et des expatriés, les participants ont indiqué que l’agression déclenchée par l’entité sioniste contre le peuple palestinien sans armes à Gaza et qui avait fait des milliers de martyrs et de blessés parmi les Gazaouis, en particulier des femmes et des enfants innocents, fait preuve de la violation des droits de l’Homme, réclamant l’arrêt immédiat de cette agression israélienne sans conditions ou restrictions.

aa

Ils ont appelé à la levée du blocus imposé par l’occupant israélien à la Bande de Gaza, assurant que ce blocus transgresse les droits de l’Homme et avait causé à Gaza un manque dans les matières premières et alimentaires et une conjoncture humanitaire et sanitaire tragique.

Les participants ont souligné la nécessité de déployer tout effort en vue d’ouvrir tous les postes frontaliers avec Gaza dans le but de faire parvenir des aides humanitaires et, des équipes médicales et des matières de secours aux Gazaouis.

Les participants ont incité toutes les organisations internationales et les Nations Unies à fournir les besoins de première nécessité aux Palestiniens sinistrés du fait de l’agression israélienne.

Ils ont affirmé l’importance que le Conseil de sécurité exerce des pressions sur l’entité sioniste pour qu’elle enraye son agression contre le peuple palestinien.

Ils ont appelé la CPI à mener une enquête sur les crimes de guerre commis par l’entité sioniste à l’encontre du peuple palestinien, exprimant leur vive inquiétude de la situation tragique de plus de 6,000 détenus dans les geôles israéliennes.

Les participants ont favorablement accueilli la décision de la commission des droits de l’Homme de former une équipe internationale pour enquêter sur les violations des droits de l’Homme perpétrées par l’entité sioniste dans son agression contre Gaza.

Les participants se sont dits favorables des initiatives lancées par certains pays dans le but de boycotter les marchandises israéliennes et retirer leurs ambassades de l’entité sioniste.

Ils ont souligné leur appui à l’initiative algérienne de tenir une réunion extraordinaire à l’Assemblée générale des Nations Unies en vue de débattre l’agression israélienne contre le peuple palestinien.

Ils ont aussi mis l’accent sur l’initiative libanaise qui porte sur l’octroi des informations au procureur général de la CPI sur les crimes de guerre israéliens.
A. Chatta

Check Also

L’Inde réitère sa position appuyant une solution politique de la crise en Syrie

Moscou/ L’ambassadeur d’Inde à Moscou, Pankaj Saran, a réitéré la position de son pays soutenant une ...