Ouverture à Téhéran de la réunion ministérielle du Mouvement de non-alignement avec la participation de la Syrie

R

La réunion ministérielle du comité de la Palestine relevant du Mouvement de non-alignement s’est ouverte ce main à Téhéran avec la participation d’une délégation syrienne présidée par M. Fayçal Miqdad, vice-ministre des Affaires étrangères et des Expatriés.

Dans une allocution de circonstances, le président iranien a précisé que les crises à Gaza ne sont qu’un maillon de la chaîne des crimes de l’entité sioniste qui visent toujours à exterminer le peuple palestinien et à effacer son identité.

Le président Rohani a imputé au Conseil de Sécurité la responsabilité de la poursuite de l’agression vu son abstention d’exercer des pressions sur l’entité sioniste pour mettre un terme à son agression et à ses crimes contre les Palestiniens, soulignant la complicité des membres permanents du Conseil avec l’occupation et leur désintéressement devant l’injustice dont souffrent les Palestiniens.

Et le président Rohani d’ajouter que l’Iran, dès le début de la dernière agression contre Gaza, a mobiliser tous ses efforts pour lever l’injustice et le blocus imposé au peuple palestinien, tout en dénonçant le mutisme qui règne le Conseil de Sécurité.

Le président iranien a ajouté que la résolution des différends dans la région contribue au règlement de la cause palestinienne, appelant le Conseil de Sécurité et les Nations Unies à arrêter les pratiques de l’occupation israélienne contre le peuple palestinien et à donner au peuple palestinien son droit à l’autodétermination, au retour à la terre de ses ancêtres et à l’établissement d’un Etat palestinien ayant al-Qods comme capitale. 

Prenant la parole devant la réunion, le ministre palestinien des Affaires étrangères, Ryad al-Maliki, a souligné que le peuple palestinien souffre de l’extermination et du terrorisme par l’occupant israélien qui cherche à changer le textile géographique et démographique de la bande.

“L’occupant israélien veut éliminer tout ce qui est palestinien sur la terre palestinienne”, a fait noter Maliki qui a affirmé qu’il est du droit du peuple palestinien de résister contre l’occupation israélienne suivant les critères internationaux les plus élémentaires.

Le ministre palestinien a réclamé d’exercer des pressions sur les institutions internationales, surtout les Nations Unies, pour arrêter les crimes israéliens contre le peuple palestinien et acheminer les assistances humanitaires vers la bande. Il a incité le comité de la Palestine, issu du mouvement de non-alignement, à appliquer la loi, à dévoiler les crimes commis par l’ennemi sioniste contre le peuple palestinien dans les territoires occupés, et à s’unifier face à l’agression israélienne.

“Le gouvernement palestinien œuvrera avec ses alliés dans les pays arabes et les pays de non-alignement pour l’adoption d’une résolution du conseil de sécurité qui arrête l’agression israélienne contre la bande.

Pour sa part, le ministre libanais des Affaires étrangères et des Expatriés, Gebrane Bassil, a affirmé que les crimes israéliens sont, selon la Cour internationale, prémédités, précisant que la fermeté des Palestiniens à Gaza est une défaite éternelle de l’occupant israélien.

Bassil a exhorté la communauté internationale à soutenir le Liban et à fournir une aide urgente et immédiate pour armer l’armée libanaise de façon lui permettant de faire face au terrorisme et aux takfiristes.

Quant au ministre vénézuélien des affaires étrangères, Elias Hawa, il a appelé les pays membres de l’association des pays latino-américains à dénoncer les crimes commis par l’occupation israélienne contre le peuple palestinien dans la bande de Gaza et à exercer des pressions sur lui pour l’obliger à arrêter son agression.

Les ministres des Affaires étrangères de /30/ pays participent à cette réunion qui portera sur la situation détériorée à Gaza en raison de l’agression sioniste continuelle contre la bande depuis 28 jours et des crimes sionistes contre le peuple palestinien.

Le ministre adjoint iranien des Affaires étrangères Abbas Arakji, avait indiqué hier que le comité de la Palestine groupe /13/ pays membres qui sont l’Iran, la Palestine, l’Algérie, l’Egypte, le Sénégal, l’Afrique du sud, la Zimbabwe, la Zambie, la Malaisie, l’Indonésie, le Bangladesh, l’Inde et Cuba. Il a ajouté que près de /20/ pays africains et asiatiques participeront à cette réunion qui durera un jour.

R.B. / L.A.

Check Also

cheikh-al-ilam

Cheikh al-Islam : Le gouvernement syrien veut le rétablissement de la paix mais les terroristes le refusent

Téhéran / Le conseiller du ministre Iranien des Affaires étrangères, Hussein Cheikh al-Islam, a salué la ...