Le général Ayoub: Nous récupérerons tout pouce du territoire syrien

Damas/Le général Ali Abdallah Ayoub, commandant en chef adjoint de l’armée et des forces armées, ministre de la Défense, a mené des pourparlers officiels avec les deux délégations militaires iranienne et irakienne, présidées par Mohammad Baqeri, chef d’état-major des forces armées iraniennes, et par le général Othman al-Ghanimi, chef d’état-major de l’armée irakienne, lesquels ont porté sur l’évaluation globale des accomplissements stratégiques réalisés dans le domaine de la lutte contre le terrorisme pendant la phase passée et sur l’ensemble des relations entre l’armée arabe syrienne et les deux armées amies.

Les pourparlers ont également porté sur l’examen de toutes les questions communes dans un climat de transparence et d’attachement à la réactivation de la coordination et de la consolidation de la coopération au profit des trois pays.

A l’issue des pourparlers, le général Ayoub a fait noter dans une conférence de presse conjointe avec Baqeri et al-Ghanimi, que le droit de la Syrie de défendre sa souveraineté ne fait pas l’objet de marchandage, précisant que la Syrie récupérera tout pouce du territoire syrien.

Le général Ayoub a indiqué que cette réunion tripartite était très importante et réussie par excellence aux différents niveaux, précisant que ses résultats aideront à poursuivre l’affrontement des défis, des dangers et des menaces résultant de la propagation du terrorisme takfiriste dans cette région vitale du monde.

Le général Ayoub a indiqué que toute présence militaire sans l’invitation de la Syrie constitue une occupation et une présence illégale. “La Syrie a le droit de défendre sa souveraineté”, a-t-il précisé, affirmant que la ville d’Idleb ne fait pas exception et elle reviendra à la souveraineté syrienne.

Et Ayoub de poursuivre: “La carte restant avec les forces américaines est les forces démocratiques syriennes avec qui nous allons traiter via les réconciliations ou la libération du territoire”, a précisé le général Ayoub qui a affirmé que “notre option est de vivre les uns avec les autres éternellement et conformément à notre volonté et non pas selon celle des autres”.

Quant aux attaques israéliennes, le général Ayoub a dit : « Nous confrontons avec efficacité toutes les attaques israéliennes et nous abattons la majorité des missiles hostiles », assurant que l’agression échoue à chaque fois de réaliser ses objectifs.

Il a ajouté que les attaques avaient pour objectif de rehausser le moral effondré des terroristes sous les pieds des forces armées, faisant savoir que les terroristes font partie des gangs de l’entité sioniste et exécutent des agendas israéliens.

Pour sa part, le général Baqri a souligné la nécessité de respecter la souveraineté de l’Etat syrien et de son intégrité territoriale, et de mettre fin à toute présence illégale sur ses territoires. “Nous sommes en Syrie à l’invitation du gouvernement et nous resterons tant que l’Etat syrien le demande”, a ajouté le général Baqeri.

“Daech et le terrorisme sous tous ses noms sont créés par les pays d’arrogance et le sionisme mondial pour affronter l’axe de la résistance et déséquilibrer la région”, a ajouté le général Baqeri qui a affirmé que l’Iran, la Syrie et l’Irak resteront unifiés face au terrorisme avec une haute coordination et une grande fermeté pour éradiquer définitivement ce phénomène.

Le général Othman al-Ghanimi a, pour sa part, indiqué que l’ouverture des deux postes frontaliers entre la Syrie et l’Irak aura lieu dans les prochains jours, qualifiant de “très importante” la sécurité des frontières entre les deux pays.

Il a, à ce propos, affirmé que la sécurité de l’Irak est une partie intégrante de la sécurité de la Syrie, considérée comme une profondeur de l’Irak et vice versa, précisant que la coordination se poursuivra entre les deux pays à travers un centre d’informations déjà créé.

Bulletin français

Check Also

L’interview accordée par le président al-Assad à la TV italienne « Rai News 24 » qui s’est abstenue de la diffuser