Membres du gouvernement

Imad Mohammad Dib Khamis, président du Conseil des ministres

Né le 01/08/1961 dans la banlieue de Damas.

Il est titulaire en 1984 d’une licence en génie électrique de l’université de Damas. Il a été chargé de 1987 à 2005 de plusieurs directions à la compagnie publique de l’électricité de Damas. De 2005 à 2008, directeur général de la compagnie publique de l’électricité dans le gouvernorat de Damas, puis à partir de 2008 jusqu’en 2011, directeur général de la compagnie publique de la distribution et de l’investissement de l’énergie électrique. Il était ministre de l’Electricité depuis l’an 2011.

Marié et père de trois enfants.

Walid al-Mouallem, vice président du Conseil des ministres, ministre des Affaires étrangères et des Expatriés

Né à Damas en 1941, il a étudié aux écoles officielles entre 1948 et 1960 où il a obtenu le baccalauréat. Titulaire en 1963 d’une licence en économie de l’université du Caire.

En 1964, il a été recruté au ministère des Affaires étrangères, et a servi aux missions officielles de la Syrie notamment en Tanzanie, Arabie Saoudite, Espagne et Grande-Bretagne.

Il a été désigné en 1975 comme ambassadeur de Syrie en Roumanie et a occupé en 1980 le poste de directeur de documentation et de traduction au ministère des Affaires étrangères où il est resté jusqu’à l’an 1984.

Il était directeur des bureaux spéciaux de l’an 1984 jusqu’en 1990, ambassadeur de Syrie aux Etats-Unis entre 1990 et 1999, ministre adjoint des Affaires étrangères au début de l’an 2000 et vice ministre des AE en vertu du décret N° 8 de l’an 2005.

Il a pris part aux pourparlers de paix syro-israéliens depuis l’an 1991jusqu’en 1999.

Depuis 2006 il a été nommé ministre des Affaires étrangères avant d’occuper en 2012 le poste du vice-président du Conseil des ministres, ministres des AE et des Expatriés au précédent cabinet.

Il dispose de 4 ouvrages sur les questions internationales : /La Palestine et la paix armée 1970/, / La Syrie sous le mandat entre 1917-1948/, /La Syrie depuis l’indépendance jusqu’à l’unité (1948-1958)/ et /Le monde et le Moyen-Orient du point de vue américain/.

Marié et père de 3 enfants.

Le général Ali Abdullah Ayoub, ministre de la Défense

Né à Lattaquié en 1952.

Il a adhéré l’Académie de guerre en 1971, et occupé plusieurs postes, dont dernièrement chef d’état-major de l’armée et des forces armées depuis 2012 pour devenir actuellement ministre de la Défense.

Marié et père de 3 enfants.

Mohammad Abdel Satar al-Sayyed, ministre des Waqfs

Né à Tartous en 1958, titulaire d’une licence en économie et commerce et d’un doctorat en études islamiques, principes du “Fiqh” de l’université de Damas.

Directeur des Waqfs du gouvernorat de Tartous et Mufti de Tartous entre 1985 et 2002.

Ministre adjoint des Waqfs pour les affaires religieuses en 2002 et ministre des Waqfs depuis l’an 2011.

Il a écrit plusieurs ouvrages et études dans le domaine religieux et participé à plusieurs conférences islamiques.

Marié et père de trois enfants.

Mansour Fadhlallah Azzam , ministre des affaires de la présidence de la République

Né en 1960 Soueidaa.

Il est titulaire d’une licence en littérature française en 1983 de l’université de Damas et titulaire, en 1985 de l’université de Damas, d’un diplôme de traduction et d’arabisation (langue française) et d’un diplôme en relations internationales de l’Institut National de l’Administration à Paris.

Il a occupé un poste diplomatique en 1994 au ministère des Affaires étrangères. De 1995 à 2000, il était responsable des affaires culturelles et des affaires du Congrès américain à l’ambassade de Syrie à Washington.

Conseiller et sous-directeur général du protocole au ministère des Affaires étrangères (2000-2002), sous-directeur du protocole à la présidence de la république (2003-2008) et secrétaire général de la présidence de la République depuis l’an 2008.

Ministre des affaires de la présidence de la République aux trois précédents cabinets.

Marié et père de trois filles.

Hussein Arnous, ministre des Ressources hydrauliques,

Né à Idleb en 1953, il est titulaire en 1978 d’une licence de la faculté du génie civil de l’Université d’Alep, il a occupé plusieurs postes, dont le ministre des Communications (2002-2004), le gouverneur de Deir Ezzor depuis l’an 2009 jusqu’en 2011, le gouverneur de Quneitra en 2011 et le ministre des Travaux publics depuis l’an 2013.

Le général Mohammad Khaled al-Rahmoun, ministre de l’Intérieur,

Né en 1957 à Idleb, le général Rahmoun a occupé nombre de postes, dont le dernier était le président de la branche de la sécurité politique.

Imad Mwafaq al-Azeb, ministre de l’Education,

Né en 1970 dans la banlieue de Damas, il est titulaire d’une licence en Droits de l’Université de Damas et d’une magistère en gestion d’affaires. Il a été désigné comme président de l’Union de la Commission nationale de l’Olympiade scientifique syrienne et président de la Commission de l’excellence et de la créativité. Il était aussi membre de l’Assemblée du peuple.

Hicham Mohammad Mamdouh al-Chaar, ministre de la Justice

Il est né en 1958 à Damas et a été nommé comme juge depuis l’an 1981. Il est titulaire en 1980 d’une licence en Droits de l’Université de Damas. Il a occupé plusieurs postes, dont le président du Conseil d’Etat, président de la Haute commission judicaire des élections, vice-président de la Cour de cassation et président de la 1ère Chambre criminelle à la Cour de cassation.

Mohammad Maan Zein al-Abdine Jazbeh, ministre de l’Industrie,

Né en 1962 à Alep, il est titulaire d’une licence en génie d’électron depuis l’an 1986 de l’Université d’Alep. Il a occupé plusieurs postes, dont le directeur de l’Industrie à Alep et le directeur des Instituts au ministère de l’Industrie.

Suheil Mohammad Abdul Latif, ministre des Travaux publics et de l’Habitat,

Né à Lattaquié en 1961, Il est titulaire d’une licence en génie civil de l’Université de Damas et il était directeur de l’Etablissement public de l’Habitat.

Ahmad al-Qadri, Ministre de l’Agriculture et de la Réforme agraire

L’ingénieur Ahmad al-Qadri, né en 1956 à Hassaké.

Titulaire de diplôme en sciences agricoles en 1981, il a occupé le poste de président du Centre des recherches scientifiques agricoles à Qamichli entre 1986 et 2000. Il était directeur de l’agriculture à Hassaké en 2000-2007, et puis directeur du projet de l’irrigation moderne en 2007-2011.

Il était ministre adjoint de l’agriculture depuis 18/10/2011 et a été nommé comme ministre de l’agriculture le 09/02/2013.

Mohammad Rami Rodwan Martini, ministre du Tourisme,

Né à Alep en 1970, il est titulaire d’une licence en génie civil de l’Université d’Alep. Martini a occupé plusieurs postes : Président de l’Union de la Chambre de Tourisme syrienne, président du Conseil de Chambres de Tourisme syriennes (2008-2016), ministre adjoint du Tourisme.

Salam Mohammad Saffaf, ministre du Développement administratif

Née en 1979, Saffaf est titulaire d’un doctorat en sciences politiques de l’Université française de Toulouse I en 2010, d’un master en relations internationales de la faculté de l’Economie à l’Université de Damas et d’un master professionnel en Administration générale de l’Institut national de l’administration générale. Elle a occupé le poste du ministre adjointe du Développement administratif et supervisé la mise au point des statuts internes de plusieurs ministères.

Dr Nizar Yazaji ministre de la Santé

Né à Damas en 1961, il est titulaire de diplôme en médecine de l’université de Damas, spécialisation : /Obstétrique et gynécologie/. Il a travaillé comme médecin spécialiste à l’hôpital al-Zahrawi et occupé le poste de directeur adjoint de l’hôpital depuis l’an 2010 jusqu’en 2013. Il a participé à des recherches et études sur la gynécologie et l’endoscopie. Il était ministre de la Santé au gouvernement précédent.

Il est marié et père de deux enfants.

Rima al-Qadri, ministre des Affaires Sociales et du Travail

Née à Damas en 1963, al-Qadri est titulaire en 1986 d’une licence en littérature française de l’université de Damas. Elle a occupé plusieurs postes au secteur privé et ensuite à la Banque Commerciale de Syrie et au ministère de l’Economique et du Commerce Extérieur.

Elle a été aussi désignée en avril 2009 comme vice-présidente de la Commission de la planification et de la coopération internationale et depuis septembre 2014 comme présidente de la Commission.

Al-Qadri a participé aux préparatifs des accords internationaux avec des pays et des organisations dans les domaines des affaires économiques, commerciales, techniques, d’investissement et de coopération financière.

Attef Nadaf, ministre du Commerce intérieur et de la Protection du Consommateur,

Nadaf, né en 1956 dans la banlieue de Damas, est titulaire d’un doctorat en dentisterie de l’Université de Kiev en Ukraine.

Nadaf a occupé le poste de gouverneur d’Idleb depuis l’an 2005 jusqu’en 2009 où il a été désigné comme gouverneur de Tartous avant de devenir en 2012 le gouverneur de Soueidaa.

Il a été élu comme membre de l’Assemblée du peuple et vice-président de la Commission de la sécurité nationale entre les années 2003 et 2007.

Il est marié et père de trois enfants.

Bassam Bachir Ibrahim, ministre de l’Enseignement supérieur,

Né en 1960 à Hama, il a un doctorat en génie civil de l’Université publique de Moscou. Il était doyen de la faculté du génie civil à l’Université de Baas (1999-2005), recteur de l’Université depuis l’an 2017 et membre du Congrès général de l’Ordre des ingénieurs.

Hussein Makhlouf, ministre de l’administration locale

Né à Lattaquié en 1964, il est titulaire en 1987 d’une licence en génie civile de l’université de Tichrine. Il a été nommé comme gouverneur de la banlieue de Damas depuis le mois d’octobre 2011 jusqu’à la présente date.

Marié et père de trois enfants

Iyad Mohammad al-Khatib, ministre des Télécoms et de la Technologie,

Né en 1974 à Damas, il est titulaire d’une licence en génie de Télécoms de l’Université de Damas. Il a occupé plusieurs postes, dont le dernier était le directeur général exécutif de la société syrienne des Télécoms.

Ali Ghanem, ministre du Pétrole et de la Richesse minière

Né en 1963 à Damas. Titulaire d’une licence en génie électrique de l’université de Damas. Il est directeur de la société syrienne de la distribution des carburants depuis octobre 2014 jusqu’à la présente date.

Marié et père de deux enfants

Imad Abdallah Sara, ministre de l’Information

Né le 21 avril en 1968 à Damas.

Il a obtenu une licence en information de l’université de Damas et il était membre de l’union des journalistes syriens depuis 1992. Il était le directeur des nouvelles dans la chaîne de TV « Addounia » entre 2008 et 2012, et directeur de la chaîne de TV d’al-Ikhbariya Assouriya en 2012, et puis il est devenu le directeur général de l’organisme général de la Radio et de la Télévision depuis 2016 jusqu’à présent.

Marié et père de 3 enfants.

Mohammad al-Ahamd, ministre de la culture

Né en 1961 à Lattaquié, al-Ahmad est titulaire d’un licence en Littérature anglaise de l’université de Damas en 1983. Il a obtenu un diplôme en méthode d’enseignement de l’Anglais de la Grande-Bretagne en 1985.

Il a occupé le poste de chef du festival cinématographique international de Damas avant de devenir en 2000 jusqu’à la présente date le directeur de l’établissement public du Cinéma en Syrie.

Il a été rendu hommage par le ministère de la Culture lors du festival cinématographique international de Damas en 2007 et par des festivals cinématographiques arabes et internationaux, tels que ceux d’Alexandrie, du Caire, de la Belgique et de Londres.

Il est marié et père d’un enfant.

Ali Hamoud, ministre du Transport

Hamoud est né en 1964 dans le gouvernorat de Tartous. Il est titulaire d’une licence en génie civile de l’université de Damas en 1987.

Il a occupé le poste de directeur général de l’établissement public des Communications routières à partir du 12/08/2014 jusqu’à la présente date.

Marié et père de trois enfants

Mohammad Zuheir Kharboutli, ministre de l’électricité

Né à Damas, il est titulaire d’un licence en génie électrique de l’université de Damas en 1990.

Il a été désigné comme directeur général de l’établissement public de l’électricité de la banlieue de Damas en 2008 et est resté à son poste jusqu’à la présente date.

Marié et père de quatre enfants.

Maamoun Hamdan, ministre des Finances

Né en 1963 à Alep. Titulaire d’une licence en génie civile en 1986. Il a occupé plusieurs postes, dont le conseiller du ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme entre les années 2011 et 2013 et le conseiller du ministre de l’Habitat et du Développement urbain depuis l’an 2014 jusqu’à la présente date.

Marié et père de trois enfants.

Salwa Abdallah, ministre d’Etat

Née à Quneitra en 1953, Abdallah est titulaire d’une licence de l’université de la Médecine en 1979 et a obtenu une spécialisation en Obstétrique et gynécologie en 1984 et un doctorat en gynécologie.

Rafe’ Abou Saad, ministre d’Etat

Né en 1954 dans le gouvernorat de Soueidaa. Titulaire d’une licence en génie agricole de l’université de Damas en 1978.

Marié et père de cinq enfants.

Wafiqa Husni, ministre d’Etat

Née à Damas en 1952. Elle a obtenue une licence en génie agricole en 1976 et d’un diplôme en commerce extérieur.

Elle était directrice adjointe du centre des politiques agricoles au ministère de l’agriculture jusqu’à l’an 2013.

Mariée et mère de deux enfants