Cabinet

Hussein Arnous, président du Conseil des ministres

L’ingénieur Arnous est né à Idleb en 1953, diplômé de la Faculté de génie civil de l’Université d’Alep en 1978 et il a occupé les postes de président de la branche de l’Ordre des ingénieurs à Idleb en 1989-1994, directeur de la Compagnie générale des routes entre 1992 et 2002, ministre adjoint des transports en 2002-2004,  directeur général de l’Etablissement général des transports routiers depuis 2004 Jusqu’en 2009. Il a été nommé gouverneur de Deir Ezzor en 2009 jusqu’à 2011 et gouverneur de Quneitra en 2011. Il était ministre des Travaux publics en 2013- 2016, ministre des Travaux publics et de l’Habitat en 2016-2018, membre de la Direction centrale du Parti Baas arabe socialiste depuis 2013 et ministre des Ressources hydraulique depuis 2018.

En juin dernier, il a été nommé président du Conseil, en plus de ses fonction en tant que ministre des Ressources hydrauliques.

Le général Ali Abdallah Ayoub, ministre de la Défense

Né à Lattaquié en 1952. Il a adhéré à l’Académie de guerre en 1971 et occupé plusieurs postes, dont chef d’état-major de l’armée et des forces armées en 2012-2018.

Il a suivi plusieurs cours à l’intérieur et à l’extérieur de la Syrie et reçu de nombreuses médailles.

Le général Ayoub a été nommé ministre de la Défense en 2018.

Il est marié et père de 3 enfants.

Fayçal Miqdad, ministre des Affaires étrangères et des Expatriés

*Né à Daraa en 1954.

*diplômé de la Faculté de la littérature anglaise de l’Université de Damas en 1978. Titulaire du Doctorat en littérature anglaise de l’Université Charles IV de Prague en 1992.

* Dr Miqdad a déménagé en 1994 pour travailler dans le corps diplomatique au ministère des Affaires étrangères. En 1995, il a été transféré à la délégation permanente de la République arabe syrienne aux Nations unies.

* Il a été nommé ambassadeur de la République arabe syrienne et  représentant permanent auprès des Nations unies en 2003.

* En 2006, il a été nommé vice-ministre des Affaires étrangères.

* Président du Comité national pour la mise en œuvre de la Convention sur les armes chimiques en Syrie

Mohammad Abdel Satar al-Sayyed, ministre des Waqfs

Né à Tartous en 1958, titulaire d’une licence en économie et commerce et d’un doctorat en études islamiques, principes du “Fiqh” de l’université de Damas.

Directeur des Waqfs au gouvernorat de Tartous et Mufti de Tartous entre 1985 et 2002.

Ministre adjoint des Waqfs pour les affaires religieuses en 2002 et ministre des Waqfs depuis 2007.

Il a écrit plusieurs ouvrages et études dans le domaine religieux et participé à plusieurs conférences islamiques.

Marié et père de trois enfants.

 

Mansour Fadhlallah Azzam , ministre des Affaires de la Présidence de la République

Né en 1960 à Soueidaa.

Il est titulaire d’une licence en littérature française en 1983 de l’université de Damas et titulaire, en 1985 de l’université de Damas, d’un diplôme de traduction et d’arabisation (langue française) et d’un diplôme en relations internationales de l’Institut National de l’Administration à Paris.

Il a occupé un poste diplomatique en 1994 au ministère des Affaires étrangères. De 1995 à 2000, il était responsable des affaires culturelles et des affaires du Congrès américain à l’ambassade de Syrie à Washington.

Conseiller et sous-directeur général du protocole au ministère des Affaires étrangères (2000-2002), sous-directeur du protocole à la présidence de la république (2003-2008) et secrétaire général de la présidence de la République depuis l’an 2008.

Marié et père de trois filles.

Hussein Makhlouf, ministre de l’Administration locale et de l’Environnement

Né à Lattaquié en 1964, est titulaire d’une licence en génie civil de l’Université de Tichrine en 1987. Il a travaillé à la Société de la construction en 1988 et ingénieur de mise en œuvre dans le projet d’extension du port de Lattaquié entre 1989 et 1990 et au projet de réseau et de déversoir du barrage al-Thawra à Lattaquié entre 1990 et 1992. Il a occupé le poste de directeur de plusieurs projets entre 1992 et 2001.

Il était directeur de la Société de construction et de développement du littoral, branche de Damas, entre 2001 et 2003, de la branche de Lattaquié de la Société générale de construction et de développement entre 2003 et 2004 et du bassin du littoral entre 2004 et 2005. Il a occupé le poste de directeur général de la Commission générale des Ressources hydrauliques en 2006-2011 au cours desquelles il a présidé la partie syrienne au Comité syro-libanais de l’eau et au comité syro-turc de l’eau internationale. Il a été désigné gouverneur du gouvernorat de la banlieue de Damas depuis octobre 2011 et après ministre de l’Administration locale et de l’Environnement en 2016.

Il est marié et père de deux fils et deux filles.

Salam Mohammad Saffaf, ministre du Développement administratif

Née en 1979, Saffaf est titulaire d’un doctorat en sciences politiques de l’Université française de Toulouse I en 2010, d’un master en relations internationales de la faculté de l’Economie à l’Université de Damas et d’un master professionnel en Administration générale de l’Institut national de l’administration générale. Elle a occupé le poste de ministre adjointe du Développement administratif et supervisé la mise au point des statuts internes de plusieurs ministères.

Dr Salwa Abdallah – ministre des Affaires sociales et du Travail

Née à Quneitra en 1953 et diplômée de la Faculté de médecine en 1979. Elle est spécialiste en obstétrique-gynécologie en 1984 et titulaire du doctorat en gynécologie. Elle est membre du Comité central du Parti de l’Union socialiste arabe. Elle a été nommée en 2016 au gouvernement précédent, ministre d’Etat aux Affaires des organisations.

Dr Mohammad Samer Khalil – ministre de l’Economie et du Commerce extérieur

Il a occupé le poste de ministre adjoint de l’Economie et du Commerce extérieur depuis 2015 et a précédemment occupé le poste de directeur général de l’Organisation générale des foires et marchés internationaux. Il était membre du corps enseignant à l’Université de Damas et ministre de l’Economie et du Commerce extérieur depuis 2017.

Né à Damas en 1977, il est marié et père de deux fils, un garçon et une fille.

 

Imad Abdallah Sara, ministre de l’Information

Né le 21 avril en 1968 à Damas.

Il a titulaire de la licence en information de l’université de Damas et il est membre de l’union des journalistes syriens depuis 1992 et professeur à la Faculté de l’Information à l’Université de Damas depuis 2016. Il a occupé le poste de directeur des nouvelles dans la chaîne de TV « Addounia » entre 2008 et 2011 et puis directeur de la chaîne de TV d’al-Ikhbariya Assouriya en 2011, et puis il est devenu directeur général de l’Organisme général de la Radio et de la Télévision depuis 2016 jusqu’à sa nomination ministre de l’Information en 2018.

Il est marié et père de 3 enfants.

Le général Mohammad Khaled al-Rahmoun, ministre de l’Intérieur,

Né en 1957 à Idleb, le général Rahmoun a occupé nombre de postes, dont le dernier était président de la branche de la sécurité politique.

Mohammad Rami Rodwan Martini, ministre du Tourisme,

Né à Alep en 1970, il est titulaire d’une licence en génie civil de l’Université d’Alep. Martini a occupé plusieurs postes : Président de l’Union de la Chambre de Tourisme syrienne, président du Conseil de Chambres de Tourisme syriennes (2008-2016), ministre adjoint du Tourisme.

Bassam Bachir Ibrahim, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique,

Né en 1960 à Hama, il est titulaire du doctorat en génie civil de l’Université publique de Moscou. Il était doyen de la faculté du génie civil à l’Université de Baas (1999-2005), recteur de l’Université depuis l’an 2017 et membre du Congrès général de l’Ordre des ingénieurs. Nommé ministre de l’Enseignement supérieur en 2018.

L’ingénieur Suhail Mohammad Abdel Latif – ministre des Travaux publics et de l’Habitat

Né à Lattaquié en 1961, il est titulaire d’une licence en génie civil de l’Université de Damas et a occupé plusieurs postes administratifs, dont directeur de la Société générale de l’Habitat puis ministre des Travaux publics et de l’Habitat en 2018.

 

Iyad Mohammad al-Khatib, ministre des Télécoms et de la Technologie,

Né en 1974 à Damas, il est titulaire d’une licence en génie de Télécoms de l’Université de Damas. Il a occupé plusieurs postes, dont le dernier était le directeur général exécutif de la société syrienne des Télécoms. Nommé ministre des Télécommunications et de la Technologie en 2018.

Tala Barazi, ministre du Commerce intérieur et de la Protection du Consommateur

Né à Hama en 1963, il est titulaire d’une licence en économie /diplôme de gestion d’affaires/ de l’université de Damas.

Il est membre de l’Association arabe de la gestion au Caire depuis 2001.

Barazi a été nommé en 2013 comme gouverneur de Homs et ministre du Commerce intérieur en 2020.

Il est marié et a une fille.

Dr Lubana Mochaoueh – ministre de la Culture

Née à Damas en 1955. Elle a obtenu en 1986 le doctorat en linguistique générale de l’Université de Paris VIII en France avec mention Honorable.

Professeur à la Faculté des Lettres et des Sciences humaines à l’Université de Damas en 2005-2016. Elle est membre de l’Académie de la langue arabe depuis 2008, doyen de l’Institut supérieur des langues en 2011-2012 et membre du Conseil d’Administration de la Commission de l’Excellence et de la Créativité depuis 2019. Elle était ministre de la Culture en 2012-2014 puis Conseillère des stratégies culturelles et de développement auprès de la Commission syrienne de Développement.
Elle est mariée et a un fils et une fille.

Dr Darem Tabaa – ministre de l’Education

Né à Damas en 1958, chercheur et professeur spécialisé en santé publique et en sciences des tropiques et des régions subtropicales d’Allemagne. Il est titulaire de deux doctorats des universités de Leipzig et George August à Göttingen en Allemagne en plus de certificats de formation en l’enseignement de Teramo en Italie et dans le domaine de la gestion de l’Agence allemande pour la coopération internationale et dans les domaines de l’éducation environnementale, de l’éducation sanitaire et de la recherche scientifique des centres de recherche aux Etats-Unis, en Grande-Bretagne, en France, en Finlande, en Grèce, au Japon, en Chine et autres. Il est expert certifié au Centre d’Athènes relevant de l’Organisation mondiale de la Santé dans le domaine de l’enseignement des sciences de la santé et de l’environnement depuis plus d’un quart de siècle au niveau des pays du bassin méditerranéen. Il a de nombreux articles, livres, programmes télévisés et conférences sur des sujets de culture générale, de culture infantile et de diverses sciences.

Il a occupé plusieurs postes scientifiques à l’université, dont chef de département, vice-doyen et doyen de la faculté, et il a également géré un certain nombre de projets internationaux en Syrie. Il a été nommé en 2015 directeur du Centre national pour le développement des programmes éducatifs et il est resté jusqu’en 2019 où il a été nommé ministre adjoint de l’Education.

Il est marié et père de cinq enfants, trois garçons et deux filles.

Le Juge Ahmad Al-Sayed – ministre de la Justice

Né à Quneitra en 1965. Il est diplômé de la Faculté de droit, Université de Damas en 1994.

Il a occupé le poste de premier juge d’instruction puis juge d’instruction financière, et il a occupé le poste de procureur général dans la banlieue de Damas, premier Avocat public à Damas, et enfin conseiller à la Cour de Cassation.

Il est marié et père de quatre enfants (deux fils et deux filles).

L’ingénieur Tammam Raad – ministre des Ressources hydrauliques

Né à Homs en 1965. Il est titulaire du doctorat en génie civil, spécialité :  ingénierie et gestion des ressources hydrauliques en 2013.

Il a travaillé comme ingénieur consultant au sein de l’Ordre des ingénieurs syriens et a participé à plusieurs comités, dont le Comité national pour le développement de la politique de l’eau en Syrie et le Comité central du Réseau central de recherche scientifique dans le domaine de l’eau. Il a supervisé la mise en œuvre de plusieurs projets à la Direction générale de l’irrigation dans le bassin de l’Oronte.

Il a participé à l’élaboration d’études sur plusieurs projets dans le bassin de l’Oronte.

Il a occupé le poste de directeur des ressources hydrauliques à Homs en 2011-2015, directeur général de la Société Générale des Etudes de l’Eau de 2015 à 2019, directeur général adjoint de la Société Générale des Etudes d’Ingénierie et directeur général de l’Organisation générale de la Réforme agraire depuis 2019.

Il est marié et père de trois enfants.

Dr Kinan Yaghi – Ministre des Finances

Né à Salamiyah dans la banlieue de Hama en 1976.

Il est titulaire du doctorat en Administration des affaires « Investissement et finance » de l’Université de Damas en 2010 et d’un Master en finance de l’Université Ain Shams en Égypte en 2005, d’un diplôme de haut niveau de l’Université américaine du Caire en création et gestion de portefeuilles d’investissement en 2005, d’un diplôme de troisième cycle en administration des affaires de l’Université d’Alep en 2001 et d’un diplôme en Administration des affaires de l’Université d’Alep en 1999.

Il a occupé le poste de vice-président exécutif de la Bourse de Damas de 2015 jusqu’aujourd’hui. Il a également travaillé à la Banque centrale de Syrie de 2006 à 2015, où il a occupé plusieurs fonctions, notamment celle de directeur de la Direction de la trésorerie, de directeur de la Direction des opérations bancaires et de chef du département gouvernemental de la gestion de la bourse.

Il est professeur à l’Université internationale arabe privée et a travaillé comme consultant économique dans nombreuses organisations internationales.

Il a participé à plusieurs cours de formation, dont le plus important était un cours sur la structure des marchés financiers à la Banque centrale d’Angleterre, un cours de formation à la Banque commerciale allemande, un cours à la Banque centrale d’Italie dans la gestion des opérations de trésorerie et des réserves de change, et un cours de formation à la Banque centrale de Belgique.

Il a publié de nombreuses études et recherches scientifiques liées aux marchés financiers et aux questions bancaires et financières.

Il est marié et père de deux fils.

L’ingénieur Zuheir Khouzaim – ministre des Transports

Né à Lattaquié en 1963. Il est titulaire d’un diplôme en génie civil de l’Université Talinin en Fédération de Russie (Union soviétique), en 1987.

Il était ingénieur de mise en œuvre et de supervision à l’Organisation générale de l’eau potable et de l’assainissement au gouvernorat de Lattaquié depuis 1987, directeur de succursale et directeur central de la Compagnie générale de la Réforme agraire à Alep depuis 1996 et directeur général adjoint de la Société d’habitation militaire depuis 2008.

Il a été nommé directeur de la 7ème branche de construction à la Société d’habitation militaire en 2012, en plus de son travail en tant qu’assistant du directeur général.

Il est directeur g énéral de la Société d’habitation militaire depuis 2017.

Il est marié et père de trois enfants.

L’ingénieur Bassam Tou’meh – ministre du Pétrole et des Ressources minières

Né à Safita en 1969 et titulaire d’une licence en génie pétrolier de l’Université Al-Baath en 1993.

Il a commencé à travailler dans la compagnie syrienne du Pétrole – Direction des champs de Jbeisseh en 1993 et il était ingénieur dans le projet gazier de la région centrale de 1993 à 1995.

Il a travaillé en tant qu’assistant du directeur de la planification, de la formation et de l’informatique et chef du département des études économiques dans la Compagnie syrienne de Gaz de 2006 à 2009, en tant qu’assistant du directeur des contrats de service de la General Petroleum Corporation de 2010 à 2012 et puis  directeur des contrats de service à partir de 2012, et  directeur général adjoint dans la même compagnie, en plus de son poste comme directeur des contrats de services jusqu’au 26-7-2018.

Il a été nommé directeur général de la General Petroleum Corporation du 18/11/2018 jusqu’à sa nomination au poste de ministre du Pétrole et des Ressources minières.

Il est marié et père de trois enfants (deux garçons et une fille).

Dr. Hassan Ghabbache – ministre de la Santé

Né à Damas en 1971, titulaire d’un diplôme en médecine de l’Université de Damas en 1998. Il a poursuivi la spécialisation dans le domaine de l’oto-rhino-laryngologie et de la chirurgie de la tête et du cou à l’hôpital universitaire Al-Mouwasat jusqu’en 2002.

Il est membre de l’American Academy of Otolaryngology en 2003.

Il a obtenu le board arabe et des certificats d’expérience de Belgique, de Suisse et d’Espagne dans des plusieurs spécialités.

Il est membre fondateur de l’Association arabe des rhinologues du Caire et du conseil syrien et président du comité de formation en oto-rhino-laryngologie de 2017 jusqu’ici.

Il a été élu président de l’Association syrienne des oto-rhino-laryngologistes de 2014 à 2019, et doyen de l’Ordre des Médecins de Damas en 2019.

Il est médecin spécialiste superviseur à l’hôpital universitaire Al-Mouwasat, qui forme les étudiants de troisième cycle et donne des cours cliniques aux étudiants en médecine depuis 2003 jusqu’ici.

Il est marié et père de deux enfants, un garçon et une fille.

Ziad Sabbagh – ministre de l’Industrie

Né à Alep en 1960. Il est titulaire d’une licence en chimie appliquée de la Faculté des sciences de l’Université d’Alep en 1986.

Directeur général de la Société Industrielle Générale des Huiles végétales à Alep entre 2005 et 2012.

Membre du Conseil d’administration de la Chambre d’Industrie d’Alep entre 2005 et 2010 et du Comité de surveillance et d’inspection à la Direction centrale du Parti Baas arabe socialiste.

Il a étudié les sciences administratives au Collège de la Défense nationale.

Il est marié.

L’ingénieur Mohammad Hassan Qatana – ministre de l’Agriculture et de la Réforme agraire

Né à Damas en 1960, il a obtenu le diplôme en Agronomie en 1982.

Il a occupé le poste d’expert agronome et de chercheur autonome dans le secteur agricole et le développement rural de 2015 à ce jour, et conseiller du ministre de l’Agriculture et de la Réforme agraire de 2012 à 2014.

Il a été nommé directeur des statistiques et de la planification de 2004 à 2011, directeur du Fonds d’assistance à la production agricole de 2008 à 2010, directeur du projet national de transition à l’irrigation moderne de 2005 à 2007 et directeur de la planification et de la coopération internationale.

Il a également occupé le poste de directeur des affaires agricoles de 1997 à 2001 et directeur du projet du Programme alimentaire mondial en Syrie et chef du projet de ceinture verte pour le boisement des zones arides et semi-arides dans les troisième et quatrième zones de stabilité agricole dans les gouvernorats de Damas, Daraa, Sweida, Homs, Hama, Idleb et Alep en 1983 -1996.

L’ingénieur Ghassan Al-Zamel – ministre de l’Electricité

Né à Damas en 1963, il est titulaire d’un diplôme en génie électrique de l’Université de Damas en 1993.

Il a commencé son travail à la Compagnie générale de l’Electricité à Daraa en 1995.

Il a occupé le poste de chef du service de maintenance d’urgence en 2000 -2011, directeur du fonctionnement en 2012, directeur adjoint de la société d’électricité de Daraa en 2014 et directeur général de la Compagnie de l’Electricité de Daraa en 2017-2020.

Il est marié et père de trois enfants, un garçon et deux filles.

L’ingénieur Mohammad Fayez Barcha – ministre d’État

Né à Damas en 1955, il est diplômé en génie chimique de l’Union soviétique en 1982 et membre du Bureau politique du Parti communiste syrien et du Bureau exécutif « Secrétaire à la législation et aux affaires juridiques » à la Fédération générale des syndicats de 2002 à 2015.

Il a travaillé comme consultant à la Fédération générale des syndicats et membre de la direction de la branche de Damas du Front national progressiste et membre du bureau exécutif de l’Association syrienne des diplômés des institutions d’enseignement russes et soviétiques.

Il a plusieurs livres traduits de la langue russe. Il a deux filles jumelles.

Mohammad Samir Haddad – ministre d’Etat

Né à Tartous en 1956. Il est titulaire d’un diplôme en commerce et économie de l’Université de Damas en 1984 et d’un diplôme de de l’Université de Tichrine en 2000. Il est membre du bureau exécutif du Conseil municipal de Tartous et il est le chef du Secrétariat général du Parti de l’Union démocratique arabe et membre du Conseil d’administration de la Société scientifique historique syrienne à Tartous.

Il est marié et père de trois filles.

L’ingénieur Malloul Hussein – ministre d’Etat

Né à Hassaké en 1950, il est membre du Bureau politique du Parti communiste syrien uni et membre de l’Assemblée du peuple pour la 2ème législature.

Il est titulaire d’un diplôme d’ingénieur textile et d’un master en sciences techniques de l’Université de Moscou en 1983, et depuis 2000, il est nommé directeur général de l’entreprise textile de Hassaké.

Il est marié et père de cinq fils, deux garçons et trois filles.