Le président al-Assad lance le projet national de la réforme administrative

Damas / Le président Bachar al-Assad a lancé aujourd’hui le projet national de la réforme administrative, lors de sa présidence d’une séance du Conseil des Ministres au siège du gouvernement à Kafarsoussa à Damas.

Lors de la séance, le président al-Assad a fait noter que le projet se base sur plusieurs axes, notamment la création d’une méthodologie unifiée et homogène dans tous les ministères via un centre dénommé « le Centre de mesure et de l’appui administratif », chargé de mettre au point des structures d’emploi et de mesurer la prestation et les statuts internes des établissements, les procédures entre le citoyen et les établissements, à l’intérieur des établissements ou entre eux-mêmes, la satisfaction du citoyen et du fonctionnaire et la lutte anticorruption.

Le projet englobe aussi l’ « Observatoire de la prestation administrative », qui est une structure électronique en premier lieu et dont la mission principale est de suivre l’application par les établissements des normes qui seront mises en œuvre par le Centre dans le but d’évaluer enfin la situation de tout établissement et de faire la différence entre un établissement et un autre selon le développement de sa prestation.

Le projet national de la réforme administrative comprend aussi le « Centre de services des cadres humains » dont la mission est de mettre en place une carte des ressources humaines existantes d’une manière détaillée et précise, une carte des postes vacants et la liaison entre les deux cartes par le biais d’une description d’emploi, pour qu’il y ait ensuite une politique d’un embauche gouvernementale claire et systématique qui s’appuie sur les deux cartes afin de remplir les postes vacants disponibles par les compétences adéquates. Le Centre assure également l’entraînement électronique pour rehausser le niveau de la prestation.

Le président al-Assad a précisé que le projet englobe aussi la création d’un « site d’internet » pour se communiquer avec les citoyens et recevoir leurs plaintes ou leur évaluation d’un établissement quelconque pour que le processus soit plus global, auquel participeront tous au lieu de se dépendre uniquement des ministères ou de leurs établissements.

Le président al-Assad a enfin abordé de mauvais aspects qui avaient apparu pendant les dernières années et qui nuisent directement aux droits du citoyen et qui n’ont pas dignes pour l’Etat, notamment les aspects des grands cortèges de certains responsables ou autres, ainsi que le blocage des routes, faisant savoir que ceci est inadmissible tout en demandant aux ministères concernés de prendre des mesures dissuasives et nécessaires pour arrêter ces aspects.

 

A. Chatta

Check Also

Le Centre de Coordination russe affirme que c’est les réseaux terroristes qui se déploient à Idleb qui ont attaqué la patrouille russe

Lattaquié-SANA / Le Centre de Coordination russe a affirmé que c’est les réseaux terroristes qui …