Le Kremlin affirme que le prolongement de l’accord sur la cessation des hostilités en Syrie peut se réaliser si les terroristes auraient arrêté leurs attaques contre les positions de l’armée syrienne

Moscou / Le Kremlin a affirmé que l’accord sur la cessation des hostilités en Syrie ne peut être prolongé que si les terroristes auraient arrêté leurs attaques contre les quartiers et les positions de l’armée arabe syrienne.

Dans des déclarations diffusées aujourd’hui par le site web «Russia Today», le porte-parole de la présidence russe, Dmitri Peskov, a indiqué que la situation en Syrie est très préoccupante, ajoutant que la possibilité de prolonger l’accord sur la cessation des hostilités est faible.

Il a ajouté que la condition de la reprise de l’accord se concrétise par l’arrêt des attaques des terroristes contre les forces armées syriennes.

Il a aussi appelé le côté américain à ne pas bombarder les Syriens par hasard.

Il a assuré que l’armée arabe syrienne est la seule partie qui s’est engagées aux conditions de l’accord sur l’arrêt des combats.

Il a souligné que le réseau terroriste «Front Nosra» avait commencé hier une attaque dans plusieurs zones syriennes, ce qui a impliqué une riposte de la part de l’armée arabe syrienne.

L.A.

Check Also

35 médailles pour la Syrie au 1er jour du championnat arabe d’haltérophilie

Amman-SANA / Les haltérophiles de la sélection syrienne ont gagné 35 médailles au 1er jour …