Torjmane : L’information doit refléter la souffrance de la société et les nécessité de la vie quotidienne

Damas / Le ministre de l’information, Ramez Torjmane, a affirmé que la mission de l’information syrienne dans la prochaine étape est de refléter, avec sincérité et sans dépression, la souffrance de la société, la performance des établissements et les nécessité de la vie quotidienne du Citoyen.

Dans une interview avec la Radio «Souriana FM», Torjmane  a affirmé que l’information syrienne avait pu s’intégrer à la société et dévoiler les foyers de la corruption avec courage et transparence.

Quant à la crise en Syrie, Torjmane a affirmé que l’information syrienne avait pu démontré la désinformation suivie par les chaînes de tromperie.

Questionné sur les derniers événements à Hassaké, le ministre de l’information a souligné que ce qui se passe dans cette ville, à Alep et dans chaque partie de la Syrie entre dans le cadre de la guerre imposée à ce pays, qualifiant de «dangereux» les actes de la branche militaire du Parti des Travailleurs du Kurdistan «Asayesh».

«Les actes de l’Asayesh n’entraîneront que davantage d’effusion de sang et de malheurs à la population de cette région», a averti Torjmane.

Il a appelé l’Asayesh à réviser leur position, assurant qu’il est difficile de diviser la Syrie.

L.A.

Check Also

Les médias de l’entité d’occupation israélienne tentent de dissimuler l’échec de l’agression menée hier sur la périphérie de Damas

Damas – SANA/ Dans le contexte de la désinformation médiatique utilisée par les parrains du …