Khan Cheikhoun héberge la 1ere activité culturelle après sa libération du terrorisme

Idleb-SANA/ Après des années de suspension complète des activités culturelles, un nombre de poètes se sont venus des différents gouvernorats pour réaliser leur rêve et lire leurs poésies à la ville de Khan Cheikhoun, libérée du terrorisme grâce aux sacrifices de l’armées arabe syrienne.

Les poètes participants au festival, organisé par la branche d’Idleb des écrivains arabes, ont fait l’éloge de la lutte de l’armée arabe syrienne, qui a libéré cette zone du terrorisme.

Dans l’allocution de l’Union des écrivains arabes, Farouk Asleem, membre du bureau exécutif à l’Union, a souligné l’importance de la présence des poètes de différents gouvernorats à Khan Cheikhoun, afin d’exprimer leur joie de sa libération et leur attachement au retour d’Idleb.

Ahmad Najjar, Secrétaire de la branche d’Idleb du parti Baas arabe socialiste a estimé dans son allocution que l’importance des poésies prononcées lors du festival du fait qu’elles expriment l’engagement envers le retour de chaque pouce à la patrie et la nécessité de restaurer les valeurs culturelles, appelant à s’attacher au patrimoine culturel immatériel.

L.S./ L.A.

Check Also

La milice des “FDS” enlève 134 citoyens de Raqqa et de la localité de Serrine dans la banlieue d’Alep

Raqqa et Alep-SANA/ La milice des “FDS”, soutenue par les forces d’occupation américaines, a mené …