Le ministre Raad fait allusion aux difficultés dont le secteur de l’eau fait l’objet en Syrie

Douchanbé –SANA/Avec la participation de la Syrie, les activités et les séances de la 2e Conférence internationale sur la Décennie internationale d’action « L’eau et le développement durable » (2018-2028) se poursuivent pour le 2e jour consécutif, organisée par le Tadjikistan en coopération avec les Nations Unies.

Dans une déclaration qu’il a donnée à SANA, le ministre des Ressources hydrauliques, Tammam Raad, chef de la délégation syrienne à la conférence, a insisté sur l’importance de participer aux conférences internationales sur les ressources hydrauliques à l’ombre des changements climatiques que le monde connaît, de la demande croissante en eau et des défis auxquels fait face la République arabe syrienne du fait des actes du régime turc qui réduit les importations de l’Euphrate et de ses impacts environnementaux, sociaux et économiques, en plus de renforcer la coopération avec les pays frères et amis par le biais de rencontres parallèles.

Raad a indiqué que lors de la conférence, les défis auxquels fait face le secteur de l’eau en Syrie ont été abordés, notamment la destruction et le sabotage menés par des réseaux terroristes contre les installations hydrauliques, en plus des difficultés dont le gouvernement syrien fait l’objet pour les réhabiliter à cause des mesures économiques coercitives unilatérales injustes imposées au peuple syrien.

B.D./ R.F.

Check Also

Le gouverneur de Soueidaa et l’ambassadeur du Venezuela examinent les moyens de coopération conjointe dans des projets d’investissement

Soueidaa-SANA/ La rencontre du gouverneur de Soueidaa, Bassam Parsik, avec l’ambassadeur de la République bolivarienne …